(Washington) Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a refusé vendredi une nouvelle fois de livrer les déclarations d’impôts du président républicain Donald Trump aux démocrates du Congrès malgré leur injonction, augurant d’une longue bataille judiciaire.  

Agence France-Presse

L’injonction des démocrates manque « de but légitime », réitère le ministre dans une lettre expliquant son refus opposé à la Chambre des représentants malgré ses vastes pouvoirs d’investigation.  

L’administration Trump et les démocrates qui contrôlent la commission chargée de la fiscalité (« Ways and Means ») à la Chambre bataillent depuis des semaines autour de cette question.  Les démocrates vont désormais probablement se tourner vers les tribunaux.  

M. Trump est le premier président américain depuis Richard Nixon à refuser de divulguer sa situation fiscale. Il argumente qu’il est déjà sous le coup d’un contrôle fiscal.  

Le président démocrate de la commission, Richard Neal, a réclamé le 3 avril les six dernières déclarations d’impôts (de 2013 à 2018) de l’homme d’affaires, arguant que sa commission en avait besoin afin d’évaluer si les lois concernant le contrôle fiscal des présidents américains étaient adaptées.  

Les soupçonnant de chercher en fait à les publier, le ministre des Finances leur a proposé des informations supplémentaires « sur le processus de contrôle fiscal obligatoire », ce que les démocrates ont refusé, souligne Steven Mnuchin.  

Impôts, enquête russe, soupçons d’entrave à la justice… S’ils écartent encore la perspective d’une procédure de destitution contre Donald Trump, les démocrates, majoritaires à la Chambre, ont multiplié les enquêtes parlementaires contre le président.  

Mais, notamment sur l’enquête concernant l’ingérence russe dans la présidentielle de 2016 du procureur spécial Robert Mueller, la Maison-Blanche oppose régulièrement son refus aux demandes des démocrates, ce qui promet, là aussi, de dures batailles judiciaires.