(Washington) La sénatrice progressiste Elizabeth Warren a annoncé vendredi avoir récolté 24,6 millions de dollars US au troisième trimestre, soit bien plus que le favori de la primaire démocrate Joe Biden qu’elle talonne désormais dans les sondages.

Agence France-Presse

Le sénateur indépendant Bernie Sanders, troisième dans la course à l’investiture démocrate (16,8 % selon la moyenne des sondages), affiche pour l’instant le montant le plus important : 25,3 millions reçus entre juillet et septembre, et un total de 61,5 millions depuis son entrée dans la primaire démocrate en février.

Opéré mercredi à cause d’une artère obstruée, M. Sanders, 78 ans, se remet bien et compte participer au prochain débat démocrate le 15 octobre, selon son épouse.  

Toujours premier dans les sondages, l’ancien vice-président Joe Biden (26,2 %) a vu son avance se réduire périlleusement lors d’un été marqué par l’ascension notable de Elizabeth Warren (24 %), ancienne professeure de droit à Harvard âgée de 70 ans.

Loin derrière les progressistes Sanders et Warren, le centriste Biden, 77 ans, a réuni 15,2 millions de dollars au troisième trimestre, et 36,7 millions depuis son entrée relativement tardive dans la campagne, en avril.  

Cette différence est d’autant plus frappante que, contrairement à lui, Bernie Sanders et Elizabeth Warren rejettent les galas privés pour lever des fonds et ciblent avant tout les petits donateurs en ligne.  

« Elizabeth n’a pas perdu son temps avec de riches donateurs […] Elle n’a pas pris l’argent des lobbyistes de Washington ou » de groupes de campagne (PAC), qui recueillent des fonds pour soutenir un candidat, écrit son équipe de campagne sur le site Medium.  

En quatrième position mais loin derrière avec 5,5 % dans la moyenne des sondages, le jeune maire venu de l’Indiana, Pete Buttigieg, a récolté 19,1 millions de dollars au troisième trimestre.  

Le vainqueur de la primaire démocrate, élu l’an prochain, affrontera le républicain Donald Trump lors de la présidentielle de novembre 2020.