(Washington) Donald Trump a exprimé jeudi sa « déception » envers la Suède, où est incarcéré le rappeur américain A$AP Rocky en attendant son procès pour violences, dans un tweet où il a également accusé le pays scandinave d’avoir « laissé tomber » la communauté noire américaine.

Agence France-Presse

« Très déçu par le premier ministre suédois Stefan Löfven, qui n’a pas pu agir. La Suède a laissé tomber notre communauté noire américaine. J’ai regardé les vidéos d’A$AP Rocky, il était suivi et harcelé par des fauteurs de troubles », a-t-il écrit dans un tweet faisant référence aux vidéos de l’agression survenue le 30 juin à Stockholm et reprenant l’argument du rappeur new-yorkais qui plaide la légitime défense.

PHOTO ANGELA WEISS, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

A$AP Rocky

Plusieurs vidéos de la bagarre montrent A$AP Rocky demander à plusieurs reprises à deux jeunes hommes de cesser de le suivre avant le début de l’altercation. D’autres documents le montrent donner des coups à un des jeunes hommes.

« Rendez sa liberté à A$AP Rocky. Nous faisons tellement pour la Suède, mais il ne semble pas que ce soit réciproque », a également dénoncé le président américain.

Les deux tweets présidentiels sont accompagnés du mot-dièse #FreeRocky, utilisé sur l’internet par la communauté hip-hop et les admirateurs du rappeur.

Le président américain a annoncé le week-end dernier qu’il s’était entretenu avec le premier ministre suédois et qu’il lui avait assuré être prêt à se porter « personnellement » garant de A$AP Rocky.

« Le premier ministre a tenu à souligner que la justice suédoise, le parquet et les tribunaux sont totalement indépendants », avait répondu un porte-parole de Stefan Löfven.