Source ID:708438d867cf350b91bc601dbbcbba40; App Source:StoryBuilder

Naufrage mortel au Missouri: le capitaine du bateau inculpé

Le « duck boat » (bateau canard), qui a sombré... (Photo Nathan Papes, archives Associated Press)

Agrandir

Le « duck boat » (bateau canard), qui a sombré le 19 juillet dans le lac de Table Rock lors d'une tempête, transportait 29 passagers et deux membres d'équipage. Dix-sept personnes sont mortes, dont neuf d'une même famille.

Photo Nathan Papes, archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Chicago

Le capitaine du bateau amphibie de tourisme, dont le naufrage a fait 17 morts en juillet sur un lac du Missouri, a été inculpé jeudi par un grand jury fédéral, a annoncé le procureur de cet État du centre des États-Unis.

Le duck boat (bateau canard), qui a sombré le 19 juillet dans le lac de Table Rock lors d'une tempête, transportait 29 passagers et deux membres d'équipage. Dix-sept personnes sont mortes, dont neuf d'une même famille.

Kenneth Scott McKee est visé par 17 chefs d'accusation pour faute professionnelle, négligence ou manque d'attention dans l'exercice de ses fonctions ayant entraîné la mort des passagers, en vertu des conclusions d'un grand jury.

En procédure pénale américaine, le bureau du procureur peut soumettre des faits à un jury populaire, qui décidera s'il y a ou non matière à poursuites.

Le procureur fédéral Tim Garrison a relevé lors d'une conférence de presse que ce chef d'accusation visant M. McKee est surnommé « homicide du marin ».

« Chacun des chefs de cette inculpation représente une vie perdue lorsque Stretch Duck Seven a coulé », a-t-il ajouté.

Le grand jury a estimé que le capitaine n'avait pas correctement évalué les prévisions météo et avait autorisé les bâches de plastique transparent sur les côtés de l'embarcation d'être abaissées, ce qui aurait empêché des passagers de s'en extirper.

« De plus, il n'a pas donné instruction à ses passagers d'enfiler leurs gilets de sauvetage lorsque la météo est devenue inclémente », a relevé M. Garrison.

Une mise en garde météo avait été diffusée 25 minutes avant l'entrée dans l'eau du bateau amphibie.

Le Bureau national de la sécurité dans les transports (NTSB) a publié fin juillet une chronologie composée grâce à une vidéo numérique enregistrée par le système embarqué sur le duck boat.

Elle montre que, contrairement à ce qu'avait déclaré une femme qui a perdu neuf membres de sa famille dans le naufrage, le capitaine avait bien donné aux passagers des explications sur les gilets de sauvetage avant d'entrer dans l'eau.

« L'eau semblait calme » lorsque le duck boat a commencé à voguer, avait indiqué le NTSB, précisant que les vents s'étaient renforcés une dizaine de minutes plus tard. Dans les dernières minutes d'enregistrement, « de l'eau entre occasionnellement à l'intérieur du compartiment passager du véhicule ».

Le bateau s'est échoué à 25 mètres de profondeur dans ce lac artificiel situé dans le sud du Missouri, à la frontière avec l'Arkansas, très prisé des touristes. Des vents atteignant 119 km/h avaient été enregistrés.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer