Mary Lee Tracy a dû renoncer vendredi à son poste de coordinatrice du haut nivau au sein de la Fédération américaine de gymnastique après avoir soutenu publiquement en 2016 Larry Nassar, condamné à de lourdes peines de prison pour agressions sexuelles.

Publié le 31 août 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Cette journée a viré au fiasco pour USA Gymnastics, au coeur depuis deux ans du plus grave scandale du sport américain : Mme Tracy avait dans un premier temps présenté sa démission, avant de se raviser pour consulter son avocat, puis la fédération a confirmé qu'elle avait demandé sa démission pour avoir contacté l'une des victimes du Dr Nassar, Aly Raisman.

« USA Gymnastics a demandé à Mary Lee Tracy de démissionner de son poste de responsable du haut niveau. Nous croyons fermement à une culture qui encourage les sportives et victimes à faire entendre leur voix », a expliqué la fédération.

« En tant que représentante de la fédération, Mme Tracy a contacté de façon inappropriée une victime en réponse à ses critiques. USA Gymnastics a décidé qu'il était dans son meilleur intérêt de poursuivre sa route sans Mme Tracy dans cette fonction », a-t-elle ajouté.

La veille, plusieurs victimes du Dr Nassar avaient en effet fait part de leur indignation à l'annonce de cette promotion, rappelant que Mme Tracy, entraîneuse réputée de la gymnastique américaine, avait apporté son soutien au médecin après les premières révélations d'agressions sexuelles.

« USA Gymnastics a nommé quelqu'un qui, à mes yeux, a soutenu Nassar, a critiqué les victimes et n'a montré aucune volonté de tirer les leçons du passé », avait ainsi regretté sur son compte Twitter Aly Raisman, agressée sexuellement comme des centaines d'autres gymnastes par l'ancien médecin.

« C'est une gifle de plus qu'on donne aux "survivantes" et une nouvelle confirmation que rien n'a changé au sein de la Fédération américaine », avait poursuivi la double championne olympique par équipes.

En 2016, Mme Tracy avait déclaré que « toutes [ses] gymnastes olympiennes ont travaillé avec » le docteur Nassar : « Il les a protégées, a pris soin d'elles, a travaillé avec elles et leurs parents, a été extraordinaire », avait-elle assuré.

Vendredi, Mme Tracy a expliqué qu'elle avait « essayé de contacter Aly Raisman pour lui présenter ses excuses et dans l'espoir qu'on puisse travailler ensemble pour améliorer notre sport et apprendre des erreurs du passé ».

« Personne ne m'a informée qu'il m'était interdit de parler à Aly ou à toute autre victime », a-t-elle regretté.

Le Dr Nassar, ancien médecin de l'équipe féminine des États-Unis, est au coeur de l'un des plus graves scandales de l'histoire du sport américain.

Il a été condamné en début d'année à plusieurs lourdes peines de prison pour avoir agressé durant deux décennies au moins 265 victimes - dont près de 160 gymnastes -, la plupart mineures, sous couvert de traitements médicaux.