Le Texas enquête sur la mort d'un enfant migrant libéré d'un centre de rétention

L'enfant aurait été détenu dans des conditions insalubres.... (Photo Charles Reed, Associated Press)

Agrandir

L'enfant aurait été détenu dans des conditions insalubres.

Photo Charles Reed, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Miami

Les autorités de l'État du Texas ont ouvert une enquête sur la mort d'un enfant migrant après sa libération d'un centre de rétention, sa mère décrivant des «conditions insalubres» de détention selon ses avocats.

Le cabinet juridique Arnold & Porter a confirmé vendredi à l'AFP avoir récemment été sollicité par «la mère d'un petit enfant qui est décédé tragiquement après avoir été détenu dans des conditions insalubre par l'ICE (la police de l'immigration)», dans le sud du Texas.

Ni l'identité, l'âge, le sexe ou la nationalité de l'enfant n'ont pour l'instant été révélés.

La date et la cause du décès n'ont pas non plus été communiquées par les autorités ou les avocats de la famille, le cabinet précisant qu'il n'avait «pour l'instant» pas de commentaires à ajouter.

Arnold & Porter a simplement précisé que l'enfant avait été détenu dans un établissement à Dilley, au sud du Texas. C'est l'un des trois centres destinés aux familles gérés par l'ICE.

Le département texan des Services de protection et de la Famille, ainsi que la commission de la Santé et des Services sociaux du Texas, ont tous deux confirmé vendredi à l'AFP l'ouverture d'une enquête sur ce décès.

«Nous avons ouvert l'enquête hier (jeudi) et c'est en cours», a expliqué Patrick Crimmins, un porte-parole du département des Services de protection et de la Famille.

Dans un communiqué, l'ICE a expliqué coopérer avec l'enquête.

Le Dallas Morning News est le premier à avoir fait état, le 1er août, d'informations sur la mort d'un enfant, provoquant une vive controverse ces derniers jours.

En juillet, les trois centres de rétention destinés aux familles ont accueilli un total de 1437 détenus. Le nombre total d'immigrants détenus dans les structures de la police de l'immigration aux États-Unis a atteint 44 210 le 16 juillet.

La politique de «tolérance zéro» sur l'immigration illégale mise en place au printemps par l'administration Trump a entraîné une hausse du nombre d'arrestations à la frontière avec le Mexique.

Plus de 2300 enfants avaient alors été séparés de leurs parents, provoquant un tollé au niveau national et international qui avait poussé le président américain à cesser cette pratique en signant un décret fin juin.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer