Le département américain de la Sécurité intérieure a signalé vendredi que le nombre de personnes appréhendées pour avoir tenté de traverser illégalement la frontière mexicaine a triplé en avril 2018 par rapport à la même période l'année dernière.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En avril 2018, 50 924 personnes ont été appréhendées par les autorités américaines à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, contre 15 766 en avril 2017. C'est le chiffre le plus haut pour un mois d'avril depuis 2014.

«Pour le deuxième mois d'affilée, nous avons vu plus de 50 000 personnes essayer d'entrer illégalement aux États-Unis», écrit Tyler Houlton, porte-parole du ministère de la Sécurité intérieure (DHS) dans un communiqué.

«Ces chiffres soulignent la crise sécuritaire durable le long de notre frontière sud-ouest», poursuit-il.

Et le DHS de s'adresser directement à ceux qui tentent la traversée de la frontière: «Si vous entrez dans notre pays illégalement, vous avez enfreint la loi et vous serez déféré devant la justice».

Depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2017, l'administration Trump a resserré sa politique migratoire et le président républicain répète, à l'envi, vouloir construire un mur à la frontière avec le Mexique.

La publication de ces chiffres intervient quelques jours après que la caravane de demandeurs d'asile, ayant provoqué l'ire de Donald Trump, est arrivée à l'entrée du territoire américain.

Un peu plus tôt cette semaine, le ministère de la Justice a indiqué avoir arrêté et inculpé 11 membres de cette caravane pour avoir pénétré illégalement aux États-Unis.