Un petit avion bi-moteur s'est écrasé mardi dans l'État du Connecticut, tuant un élève-pilote jordanien, suite à «un acte intentionnel» dont le motif reste à élucider, ont indiqué mercredi les autorités américaines.

Mis à jour le 12 oct. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

En raison de la nature intentionnelle de l'accident, la police fédérale (FBI) est en charge de l'enquête, a précisé l'autorité américaine pour la sécurité des Transports (NTSB), dans un communiqué.

Un mois après les attaques de New York et du New Jersey, les médias américains spéculaient sur de possibles motivations terroristes, d'autant que l'avion s'est écrasé à proximité d'un complexe considéré comme sensible du fabricant de moteurs d'avion Pratt and Whitney et que l'un des passagers était apparemment jordanien.

Selon un responsable fédéral cité par le journal local, The Hartford Courant, il s'agirait plus vraisemblablement d'un suicide, suite à une dispute entre les deux personnes à bord: un élève-pilote frustré par ses mauvais résultats à l'école de pilotage, et son instructeur.

Selon le New York Times, l'élève, 28 ans, était de nationalité jordanienne. L'ambassade de Jordanie à Washington, sans confirmer directement, a indiqué «être en contact» avec les autorités américaines sur cette affaire.

Le même responsable fédéral a cependant indiqué que rien mercredi soir n'était venu étayer l'hypothèse «terroriste», même si les autorités continuaient à fouiller l'appartement de l'élève et à examiner ses appareils électroniques, selon le Hartford Courant.

L'avion, un bi-moteur Piper PA-34 Seneca, s'est écrasé mardi après-midi après avoir heurté un poteau et des fils électriques, à proximité de la ville de Hartford, à près de 200 km au nord-est de New York.

L'élève-pilote, identifié comme Feras Freitekh par les médias américains, est mort sur le coup. Son instructeur a été blessé et hospitalisé mais parle aux enquêteurs.