Le pape François a demandé mercredi aux évêques américains réunis dans la cathédrale St. Matthew à Washington que les «crimes» de pédophilie qui ont ébranlé l'Église américaine «ne se répètent jamais», dans un discours aussitôt fustigé par les victimes.

Publié le 23 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je sais combien est gravée en vous la blessure des dernières années et je vous ai accompagnés dans votre généreux engagement pour guérir les victimes (...) et pour continuer à oeuvrer afin que de tels crimes ne se répètent plus jamais», a-t-il dit, dans un court passage d'un long discours.

L'association Snap de défense des victimes de ces abus commis par des prêtres a «fustigé» dans un communiqué la «lâcheté» des responsables de l'Église catholique américaine, dont plusieurs ont fermé les yeux sur ces forfaits.

Elle a dénoncé l'utilisation par le pape du mot «courage» à l'adresse des évêques. Le pape François a déclaré aux évêques être «conscient du courage avec lequel vous avez affronté des moments obscurs dans votre parcours ecclésial sans craindre des autocritiques».

Pour le Snap, «presque sans exception (les évêques) ont montré de la lâcheté et de l'endurcissement, et ils continuent encore aujourd'hui».

Le scandale des prêtres pédophiles avait éclaté dans toute son ampleur dans les années 1980, discréditant largement l'Église américaine, le dédommagement des victimes ruinant plusieurs diocèses.

Des dizaines de milliers d'enfants et d'adolescents avaient été abusés sexuellement par des prêtres et des religieux. Certains évêques avaient fermé les yeux et protégé les prêtres accusés d'abus.

Dans ce long discours aux évêques américains, le pape François a évoqué longuement de nombreux autres sujets, avant d'aborder ce scandale de manière brève et allusive.

Le pape doit sera à Philadelphie de vendredi à dimanche pour une rencontre mondiale des familles. Il est possible qu'il aborde à nouveau ce scandale dans une des régions des États-Unis où il avait été le plus flagrant.