Plusieurs centaines de vols ont été annulés vendredi matin aux deux principaux aéroports de Chicago, dont le deuxième plus important des États-Unis, à la suite d'un incendie dans une installation radar de l'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA), a annoncé cette dernière.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon le site internet Flightradar24, plus de 500 vols avaient été annulés vendredi à 15 h GMT (11 h à Montréal) à destination ou au départ de Chicago, essentiellement dans les deux principaux aéroports de la ville du nord des États-Unis, O'Hare et Midway.

«L'espace aérien de Chicago est presque totalement vide à cause de l'incendie (à l'installation) du contrôle du trafic aérien d'Aurora», dans la banlieue de Chicago, a indiqué le site. «On ne sait pas quand les vols vont reprendre».

L'aéroport O'Hare est le deuxième plus important des États-Unis, derrière celui d'Atlanta (Géorgie), avec autour de 67 millions de passagers par an. Il était le cinquième mondial en 2012.

La FAA a expliqué que l'incendie, qui a affecté l'une de ses installations radar, a démarré peu avant l'aube et a été rapidement éteint. Une enquête a été lancée sur les circonstances du sinistre.

Selon les médias locaux, les autorités soupçonnent un incendie criminel après avoir trouvé à leur arrivée sur place un homme d'âge adulte, blessé. Ce dernier a été transporté à l'hôpital, ont-elles précisé.

Le centre radar d'Aurora est chargé de guider les vols de haute altitude à destination et au départ des aéroports de Chicago. Cette fonction sera opérée par d'autres installations de la région, a indiqué l'Agence.