Source ID:; App Source:

Des centaines de personnes à un festival pour la paix à St-Louis

Le Peace Fest 2014 était déjà prévu avant... (Photo ADREES LATIF, REUTERS)

Agrandir

Le Peace Fest 2014 était déjà prévu avant que Brown ne soit tué à Ferguson, une petite ville en banlieue de St-Louis. L'événement et les manifestations qui ont suivi ont cependant donné plus d'importance au festival.

Photo ADREES LATIF, REUTERS

Associated Press
ST-LOUIS, Mo.

Des centaines de personnes se sont rassemblées, dimanche, dans le plus grand parc de St-Louis pour un festival qui fait la promotion de la paix - un événement qui a pris une toute nouvelle signification après la mort de Michael Brown, le jeune homme noir de 18 ans non armé tué par un policier blanc.

Le Peace Fest 2014 était déjà prévu avant que Brown ne soit tué à Ferguson, une petite ville en banlieue de St-Louis. L'événement et les manifestations qui ont suivi ont cependant donné plus d'importance au festival.

«Je crois que c'est divin, a déclaré James Clark, le vice-président de la communauté de sensibilisation pour l'organisme à but non lucratif Better Family Life Inc., qui organise le festival chaque année. Le monde entier regarde le Peace Fest aujourd'hui.»

Tracy Martin, le père de Trayvon Martin, un adolescent floridien tué, devait prendre la parole au Forest Park, une initiative qui était aussi prévue avant la mort de Brown. Les organisateurs ont annoncé qu'un membre de la famille Brown se joindrait à Martin.

Trayvon Martin, 17 ans, était également non armé lorsqu'il a été tué par balles en 2012. George Zimmerman, un surveillant de quartier bénévole qui a plaidé la légitime défense, a été acquitté.

Les manifestations nocturnes à Ferguson ont été plus calmes dans les derniers jours, ce qui contraste avec les images de la police anti-émeute lançant des gaz lacrymogènes aux manifestants dans les jours suivant la mort de Brown. La tension était vive au cours de la semaine, mais s'est apaisée tard samedi soir et dimanche matin.

Niesha Thomas, qui a assisté au Peace Fest, espère que l'événement marquera un «nouveau départ» et que les gens pourront mettre les disputes «improductives» derrière eux. Les prestations musicales étaient suivies par des discours exhortant le monde à choisir la paix plutôt que la violence.

«Ça devrait être un point tournant où l'on décide d'aller vers l'avant», a commenté Thomas.

Mais cela pourrait ne pas être si facile. Un grand jury a amorcé l'examen des preuves dans l'affaire et les autorités s'inquiètent que la colère des citoyens soit attisée si on ne retient pas d'accusations contre l'agent Darren Wilson.

De son côté, le gouverneur de l'État du Missouri, Jay Nixon, a réitéré sa confiance à l'endroit du procureur local Bob McCulloch. Les parents de Brown et d'autres personnes dans la communauté affirment que ce choix n'est pas impartial puisque McCulloch a des liens avec les autorités policières. Son père, sa mère et d'autres membres de sa famille ont travaillé pour la police de St-Louis. Son père a même été tué alors qu'il répondait à un appel concernant un suspect noir. Il a cependant dit qu'il ne se retirerait pas de l'affaire.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer