Source ID:; App Source:

Hawaï: peu de dégâts causés par Iselle, mais Julio approche

Les habitants et les nombreux touristes devaient cependant... (PHOTO LUCI PEMONI, AP)

Agrandir

Les habitants et les nombreux touristes devaient cependant s'attendre à être frappés, juste après Iselle, par l'ouragan Julio, plus puissant et pour l'heure classé en catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui comte 5 crans.

PHOTO LUCI PEMONI, AP

Agence France-Presse
HONOLULU, Hawaii

L'archipel américain d'Hawaï, au milieu de l'océan Pacifique, n'avait subi que peu de dégâts vendredi matin après avoir fait face aux premiers vents violents de la tempête Iselle, mais l'ouragan Julio continuait de s'approcher avec des vents de près de 170 km/h.

Les météorologistes avaient rétrogradé Iselle de la catégorie ouragan à tempête tropicale avant qu'elle ne touche terre. Son centre était vendredi matin encore à une soixantaine de kilomètres de l'île Hilo, mais les autorités n'ont rapporté que des dégâts mineurs : coupures d'électricité, chutes d'arbres et routes fermées.

Les habitants et les nombreux touristes devaient cependant s'attendre à être frappés, juste après Iselle, par l'ouragan Julio, plus puissant et pour l'heure classé en catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui compte 5 crans.

Julio, situé à 1235 km d'Hilo, devrait toucher Hawaï samedi soir. Il présente des vents soufflant jusqu'à 165 km/h et de fortes pluies sont également attendues, jusqu'à 30 cm. Les prévisionnistes ont mis en garde contre d'éventuelles inondations, voire des glissements de terrain.

Il se déplace à 26 km/h.

Les autorités locales ont fermé tous les bâtiments publics et les écoles ont été réquisitionnées pour servir d'abri en cas de nécessité.

Sur l'île de Maui, où 150 000 résidants accueillent chaque année 2,5 millions de visiteurs, résidants et touristes étaient confinés dans leurs maisons et leurs hôtels.

Peu avant le passage d'Iselle, la compagnie Island Air avait annoncé l'interruption de ses vols entre les îles de l'archipel au moins jusqu'à vendredi. Hawaiian Airlines a également interrompu ses rotations, de même que US Airways et United Airlines, qui n'assurent plus les liaisons avec Los Angeles et Phoenix.

«On doit tous rester prudents, faire attention et travailler avec les agences de gestion de crise à travers l'État», a déclaré le gouverneur Neil Abercrombie.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer