Source ID:; App Source:

L'immigration, facteur clé dans la renaissance de New York

Les immigrants venus s'installer à New York ces 40 dernière années ont été un... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Les immigrants venus s'installer à New York ces 40 dernière années ont été un facteur clé dans la renaissance de la ville qu'ils ont rendue «plus sûre, accessible et attrayante», rapporte une étude.

«Les données sont parlantes: depuis la quasi-faillite de New York au milieu des années 70, les immigrants sont devenus une force moteur dans le redressement spectaculaire de la ville», indique cette étude publiée cette semaine par l'ONG Americas Society et le groupe de pression Council of the Americas.

L'étude de 17 pages s'est appuyée sur les chiffres officiels sur la population, la criminalité et le logement à New York.

Elle est publiée alors que la grande réforme de l'immigration appelée de ses voeux par le président Obama est bloquée au Congrès, et que les expulsions d'immigrés ont atteint un nombre record ces dernières années.

New York compte 8,3 millions d'habitants dont plus de 3 millions d'immigrants.

Entre 1975 et 2013, ces immigrants ont contribué à inverser le déclin de la population, à réduire le taux de criminalité, à améliorer la situation dans des quartiers à problème et à revaloriser les propriétés, écrivent les auteurs de l'étude.

«Pour chaque 1% d'augmentation de la population immigrée dans un quartier, le nombre de crimes diminue en moyenne de 996 par an», ont-ils calculé. Selon eux, «jusqu'à deux tiers de la baisse de la criminalité peut être attribuée à l'immigration».

L'étude mentionne aussi des quartiers dans le Bronx ou le Queens, longtemps considérés comme dangereux et presque inhabitables, où vivent maintenant de plus en plus de familles de classe moyenne.

«New York compte actuellement plus de gens nés à l'étranger qu'aucune autre grande ville au monde. Le succès des immigrants de New York dicte le succès de la ville», affirme aussi le rapport.

En 1970, 8% de la population new-yorkaise était née à l'étranger. Ce pourcentage est aujourd'hui de 37% selon les statistiques de la mairie.

Les immigrés d'Amérique latine représentent environ un tiers de cette population immigrée. Viennent ensuite les Asiatiques (28%), les immigrants des Caraïbes non hispaniques (19%),les Européens (16%) et les Africains (4%).




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer