Fusillade à Columbia: le tueur présumé avait 19 ans

Tarah Williams de Lanham au Maryland essuie ses... (PHOTO JAMES LAWLER DUGGAN, REUTERS)

Agrandir

Tarah Williams de Lanham au Maryland essuie ses larmes après avoir été évacuée du centre commercial de Columbia, samedi.

PHOTO JAMES LAWLER DUGGAN, REUTERS

Jim WATSON, Jewel SAMAD
Agence France-Presse
COLUMBIA

Un jeune homme de 19 ans a abattu samedi au fusil deux jeunes employés d'un centre commercial de Columbia en grande banlieue nord de Washington, avant de se suicider, a précisé dimanche la police américaine.

Ce drame, qui a aussi fait cinq blessés légers, est le dernier en date d'une longue série qui endeuille les États-Unis, sans que le gouvernement soit parvenu à légiférer pour limiter l'usage des armes à feu.

Le tueur présumé est un homme de 19 ans nommé Darion Marcus Aguilar, résidant à College Park, une commune du Maryland, l'État qui jouxte la capitale fédérale américaine, a annoncé le chef de la police locale, Bill McMahon, lors d'un point de presse, le troisième depuis samedi sur le stationnement enneigé du Columbia Mall, situé entre Washington et Baltimore.

La fusillade a eu lieu samedi en fin de matinée au centre commercial très fréquenté de Columbia, une destination très prisée des familles en raison de ses 200 boutiques, manèges et aires de jeux.

La police cherche désormais à savoir «s'il y a un lien» entre le tueur et l'une des victimes, tous les deux habitant la même commune. «Nous savons que l'une des victimes vivait à College Park. Nous ne savons pas s'il y a une connexion là-bas ou si c'est une pure coïncidence», a déclaré le policier, qui n'a pas exclu la piste d'une querelle familiale.

Le jeune homme a tiré «six à huit coups de feu» avec un fusil, acheté dans le Maryland, tuant deux employés d'un magasin de matériel et de vêtements de glisse du centre commercial, un homme et une femme âgés d'une vingtaine d'années.

Le tireur, retrouvé mort au même endroit, s'est suicidé avec son fusil, selon les policiers. Cinq autres personnes ont été légèrement blessées, dont une par balles.

Le policier McMahon a précisé dimanche aux journalistes que la police avait retrouvé dans le magasin un sac à dos contenant des engins explosifs «pas très sophistiqués» qui ont été désactivés.

Grande quantité de munitions

M. Aguilar portait sur lui «une grande quantité de munitions» et des balles ont été retrouvées à son domicile, selon les enquêteurs.

Des unités spéciales d'intervention ont fouillé le centre commercial toute la nuit et «n'ont pas trouvé trace d'autres engins explosifs», selon M. McMahon.

Le centre commercial devrait rouvrir mardi, voire plus tôt, a précisé la police.

Des milliers de clients qui se pressaient dans le Columbia Mall avaient été évacués samedi après-midi sans encombre.

Mais la télévision NBC avait parlé à un homme qui était lui-même en contact avec sa fille qui faisait ses courses dans le centre commercial et qui lui a rapporté des scènes de «panique» lors des premières évacuations.

Un employé de magasin a décrit sur CNN le même genre de scènes au moment des tirs.

«Dans le monde d'aujourd'hui, quand on entend des coups de feu, on court, il n'y a rien d'autre à faire», a déclaré le jeune homme.

Les fusillades meurtrières sont un phénomène récurrent aux États-Unis, suscitant régulièrement des appels à un contrôle accru des armes auquel la NRA, le lobby favorable aux armes à feu, s'oppose farouchement.

Le massacre de 20 enfants et six adultes dans une école du Connecticut en décembre 2012 avait conduit le président Barack Obama à redoubler d'efforts sur le sujet, mais son projet de loi s'est heurté à l'opposition du Congrès.

Les lois sur les armes dans le Maryland sont parmi les plus restrictives du pays.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer