Sécurité ferroviaire: des mesures volontaires discutées

Les entreprises ferroviaires s'attarderont aussi à déterminer où... (PHOTO OLIVIER JEAN, Archives LA PRESSE)

Agrandir

Les entreprises ferroviaires s'attarderont aussi à déterminer où les convois pétroliers pourraient ralentir afin de réduire le danger potentiel dans les endroits les plus sensibles.

PHOTO OLIVIER JEAN, Archives LA PRESSE

Associated Press

Des responsables des transports aux États-Unis ont affirmé jeudi que les entreprises se devaient de mettre en place des manières plus sécuritaires pour transporter le pétrole sur les voies ferroviaires du pays à la suite d'accidents explosifs et dans un contexte d'accroissement de l'activité en Amérique du Nord.

Au terme d'une rencontre à huis clos avec des dirigeants de sociétés pétrolières et ferroviaires, à Washington, le Secrétaire aux Transports Anthony Foxx a indiqué que l'industrie a accepté d'apporter volontairement des changements visant à prévenir les accidents d'ici les 30 prochains jours.

Au sommet de la liste figurent des plans pour analyser les risques du transport pétrolier par train. Ces convois traversent régulièrement d'importants secteurs urbains aux États-Unis ces dernières années, a souligné M. Foxx.

Les entreprises ferroviaires s'attarderont aussi à déterminer où les convois pétroliers pourraient ralentir afin de réduire le danger potentiel dans les endroits les plus sensibles.

L'administration Obama fait l'objet de pression accrue à la suite d'accidents majeurs au cours des sept derniers mois, à Lac-Mégantic, ainsi que dans le Dakota du Nord, en Alabama et au Nouveau-Brunswick.

Le sénateur du Dakota du Nord John Hoeven était présent aux rencontres, jeudi. Il a parlé d'un «pas dans la bonne direction», mais a affirmé que plus d'efforts devaient être accomplis étant donné les projections de croissance de la production pétrolière au pays.

«Nous allons continuer de transporter des produits par train et par camions, a exprimé M. Hoeven. Il faut que ce soit bien fait.»

Les transporteurs ferroviaires ont récemment commencé à plancher sur des mises à niveau afin d'améliorer la sécurité de dizaines de milliers de wagons-citernes âgés et défaillants. Mais les compagnies pétrolières qui détiennent ou louent ces wagons-citernes ont montré de la résistance à amorcer ces rénovations qui pourraient coûter 1 milliard $.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer