Source ID:; App Source:

États-Unis: un froid record sur le Midwest et le Nord-est

Une dense zone d'air froid en rotation allant... (Photo STAN HONDA, AFP)

Agrandir

Une dense zone d'air froid en rotation allant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre touchera plus de la moitié du pays dimanche, lundi et mardi.

Photo STAN HONDA, AFP

Tammy Webber, Kerry Lester
Associated Press
CHICAGO

Des routes enneigées et glacées ainsi que de forts vents rendaient la conduite dangereuse dans les États du Midwest et du nord-est américains, dimanche, à l'approche du vortex polaire qui pourrait amener des records de température aux États-Unis.

Une dense zone d'air froid en rotation allant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre touchera plus de la moitié du pays dimanche, lundi et mardi. Des avertissements de vent froid étaient en vigueur du Montana à l'Alabama.

Les prévisions météorologiques qui en découlent avaient de quoi surprendre les résidants: on attendait des températures de -31 degrés Celsius au Dakota du Nord, de -35 au Minnesota, et de -26 à Indianapolis et à Chicago.

À Indianapolis, le maire Greg Ballard a accru au «rouge» le niveau de l'alerte en ce qui a trait aux déplacements, ce qui interdit à tout citoyen de conduire, sauf pour les employés des services de secours ou à la recherche d'un abri. La dernière fois que la ville a décrété une telle mesure remonte au blizzard de 1978.

Plusieurs États du Midwest ont reçu une trentaine de centimètres de neige. À 18 h dimanche, le Service météorologique national a rapporté des chutes de neige de près de 30 centimètres à l'aéroport international O'Hare de Chicago, le plus fort total depuis la tempête de neige du 2 février 2011.

La région de St Louis a reçu environ 30 centimètres de neige tandis qu'il était tombé plus de 20 centimètres dans le nord de l'Indiana. Les routes étaient particulièrement dangereuses dans le Midwest, et les autorités ont affirmé qu'il faisait trop froid pour que le sel ou le gravier soit efficace.

«Si nous en venons au point où ce n'est plus sécuritaire, nous allons considérer suspendre les opérations», a affirmé la porte-parole du département des transports du Missouri Marie Elliott.

Il n'a pas fait aussi froid dans plusieurs parties des États-Unis depuis plusieurs décennies.

Les autorités ont demandé de s'enquérir de la santé des aînés et de proches ou voisins handicapés.

À St Louis, les épiceries avaient épuisé leurs réserves de certains produits avant l'arrivée du froid.

«Le problème est qu'il n'y a plus de pain. On n'a plus de lait. On a vendu toutes nos croustilles, nos ailes de poulet et certaines viandes», a affirmé Issa Arar du supermarché Salama.

Les problèmes liés aux déplacements ont quant à eux débuté tôt dans la journée de dimanche. À l'aéroport international Kennedy, à New York, un avion en provenance de Toronto a dérapé sur une voie de circulation à cause de la neige. Personne n'a été blessé, mais l'aéroport a suspendu ses activités durant deux heures en raison des voies glacées.

Environ 1200 vols ont été annulés dans les aéroports de Chicago, et d'autres ont été annulés à Boston, Memphis et Nashville.

Au Minnesota ainsi que dans certaines villes et districts du Wisconsin, de l'Illinois et de l'Indiana, les élèves n'iront pas à l'école lundi.

À -15 degrés Celsius dimanche après-midi, le duel des séries éliminatoires de la NFL entre les 49ers de San Francisco et les Packers, à Green Bay, passera à l'histoire comme l'un des matchs disputés par le temps le plus froid. Les médecins suggéraient aux admirateurs dans l'assistance de porter au moins trois épaisseurs de vêtements et de boire des liquides chauds, mais pas de l'alcool.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer