La justice américaine a décidé jeudi de reporter sine die le procès de James Holmes, l'auteur présumé de la fusillade qui avait coûté la vie à 12 personnes dans un cinéma d'Aurora, dans le Colorado (ouest), en juillet 2012.

Publié le 21 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Un juge a accédé à la demande des procureurs de commander une nouvelle expertise sur la santé mentale de James Holmes afin de déterminer s'il souffrait véritablement de démence au moment des faits, comme l'affirme la défense.

Une démence avérée pourrait lui permettre d'échapper à la peine de mort, mais l'accusation assure que les préparatifs complexes mis en place avant le massacre montrent qu'il savait exactement ce qu'il faisait.

En juin dernier, ce même juge avait accepté le plaider coupable de James Holmes pour cause de «démence», mais cela impliquait que le jeune homme accepte de subir des examens psychiatriques.

Initialement prévu en août, le procès avait une première fois été reporté à février 2014.

James Holmes est accusé d'avoir, le 20 juillet 2012, ouvert le feu sur le public lors d'une avant-première du film Batman - L'ascension du chevalier noir à Aurora, près de Denver, faisant 12 morts et 70 blessés.

Une nouvelle audience a été fixée les 17 et 18 décembre, selon le Denver Post.