Le meurtre d'un sportif australien blanc par deux adolescents noirs n'a pas été motivé par une question raciale, a estimé vendredi le procureur américain chargé de l'affaire.

Publié le 23 août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le joueur australien de baseball Christopher Lane, 22 ans, a été tué alors qu'il faisait son jogging dans les rues de la petite ville de Duncan, dans l'Oklahoma, où il était en visite dans le cadre d'une bourse sportive.

James Edwards, 15 ans, et Chancey Luna, 16 ans, ont été inculpés pour assassinat. Michael Dewayne Jones, 17 ans, est poursuivi pour complicité, pour avoir conduit la voiture d'où ont été tirés les coups de feu mortels.

L'hypothèse d'un acte racial a été nourrie par le fait que James Edwards avait publié au début de l'année des commentaires racistes sur le réseau social Twitter.

Des observateurs s'étaient demandés pourquoi les tueurs présumés n'avaient pas été inculpés pour crime racial.

Le procureur du comté de Stephens Jason Hicks a affirmé avoir eu connaissance des commentaires publiés par James Edwards, mais ne pas avoir suffisamment d'éléments de preuve pour l'inculper de crime racial.

«Pour le moment, il n'y a pas de preuve qui soutienne la théorie selon laquelle Christopher Lane a été tué pour sa race ou pour sa nationalité», a affirmé M. Hicks dans un communiqué. «Les éléments de preuve sont insuffisants».

Dans des messages séparés sur Twitter au début de l'année, M. Edwards a parlé de sa «haine» à l'encontre des Blancs.

«90% des gens blancs sont méchants. JE LES DETESTE», peut-on lire sur son compte Twitter.

Dans un autre message, Edwards prétend avoir agressé plusieurs Blancs après l'acquittement en Floride de George Zimmerman pour le meurtre de l'adolescent noir Trayvon Martin, un verdict qui avait réveillé la question raciale et provoqué des manifestations dans tout le pays.

M. Hicks a rappelé sur CNN que Chancey Luna venait d'une famille multiraciale et que le troisième adolescent arrêté était blanc.

Le chef de la police de Duncan, Danny Ford, avait affirmé que le sportif avait été tué parce que les adolescents «s'ennuyaient et voulaient simplement tuer quelqu'un».

Ces explications «sont probablement vraies», a estimé M. Hicks sur CNN.

L'assassinat est passible de la peine de mort dans l'Oklahoma, sauf pour les mineurs. Les adolescents risquent donc la prison à vie.