Robert Ford, un diplomate chevronné et fin connaisseur du Moyen-Orient, a été choisi par le secrétaire d'État américain John Kerry pour devenir le nouvel ambassadeur des États-Unis au Caire, rapporte le New York Times lundi.

Publié le 5 août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

M. Ford  est un diplomate de carrière parlant couramment l'arabe et le français et qui avait été nommé ambassadeur en Syrie en 2010. Il avait dû quitter le pays en octobre 2011 pour raisons de sécurité, avant que Washington ne ferme sa représentation syrienne en février 2012.

Ces derniers mois, M. Ford a été l'une des pièces maîtresses de la diplomatie américaine sur la Syrie, notamment en oeuvrant sans relâche pour aider et soutenir l'opposition au régime du président Bachar al-Assad.

Pour que M. Ford puisse succéder au Caire à Anne Patterson, nommée à un poste au département d'État, il doit d'abord recevoir l'approbation du président Barack Obama, puis celle du Sénat.