George Zimmerman, le vigile de quartier acquitté aux Etats-Unis après le meurtre du jeune Trayvon Martin, circulait avec une arme à feu dans sa voiture losqu'il a été arrété pour un contrôle de police au Texas, a révèlé une vidéo.

Publié le 1er août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

La vidéo, réalisée par une camera embarquée dans un véhicule de police et diffusée sur les réseaux sociaux mercredi, montre un policier laisser repartir George Zimmerman avec un simple avertissement après lui avoir demandé de se ranger sur le bas-côté de la route en raison d'une vitesse excessive.

L'agent de police n'a pas immédiatement reconnu l'homme, dont le procès a fait la une des médias américains pendant plusieurs semaines, et l'acquittement donné lieu à de vives manifestations de portestation.

Quand le policier lui demande pourquoi il dit n'aller «nulle part en particulier», M. Zimmerman demande alors s'il a vu le nom sur son permis de conduire.

«Quelle coïncidence», remarque alors le policier avant de demander s'il est à jour de ses contraventions.

«Absolument, Monsieur», répond Zimmerman.

«Restez tranquille, tout va bien», assure le policier qui explique qu'il va procéder à un contrôle de routine. «Je vous ai demandé de vous arrêter, c'est pour votre vitesse, OK. Pourquoi ne ralentissez-vous pas un peu (...), et si vous n'avez pas de mandat d'arrêt, je vous laisserai repartir. Détendez-vous et fermez votre boîte à gant et ne jouez pas avec votre arme à feu.»

La vidéo montre ensuite l'agent revenir à son véhicule et vérifier le casier de George Zimmerman.

Quelques minutes plus tard, il revient vers le pick-up gris foncé de l'ancien vigile et lui dit «OK Monsieur, ralentissez. Voici votre avertissement pour la vitesse. Voilàt.»

Les avocats de George Zimmerman ont réagi dans un tweet : «Pour sa sécurité, nous ne ferons aucun commentaire sur les déplacements de Zimmerman et nous veillerons à protéger sa vie privée.»

M. Zimmerman avait reconnu avoir tiré sur Trayvon Martin, 17 ans, une nuit de février 2012 à Sanford, en Floride (sud-est), mais assuré qu'il s'agissait de légitime défense après que l'adolescent l'eut jeté au sol et frappé la tête contre le sol.

Vigile de quartier bénévole, Zimmerman avait poursuivi l'adolescent suspectant que ce dernier, qui rentrait chez lui après avoir acheté une bouteille de thé glacé et des confiseries, avait commis des vols dans le quartier.

La mort de Trayvon Martin et la remise en liberté rapide de Zimmerman, qui n'avait pas été inculpé dans un premier temps, avaient provoqué une vaste polémique et de nombreuses manifestations aux Etats-Unis. De même que l'acquittement du vigile, le 14 juillet dernier.