La Federal Aviation Administration (FAA), l'agence de réglementation et de contrôle de l'aviation civile aux États-Unis, a annoncé jeudi qu'un Boeing 787 de United Airlines volant de Londres vers Houston avait été contraint de se poser à Newark, au New Jersey, en raison d'une alarme de chute de pression d'huile.

Publié le 20 juin 2013
ASSOCIATED PRESS

La FAA a indiqué que l'appareil assurant le vol 125 de United s'était posé sans problème à 14h10, jeudi, à l'Aéroport international Newark Liberty, à l'extérieur de New York.

Deux jours auparavant, un autre Boeing 787 de la même société aérienne devant se rendre à Tokyo depuis Denver avait dû atterrir à Seattle en raison de ce que le transporteur a qualifié de problème de filtre à huile.

United a remis ses 787 en service il y a seulement un mois.

En avril, le gouvernement américain avait autorisé les lignes aériennes à reprendre leurs vols de 787 aussitôt réglé un problème affectant le système de batteries de l'appareil. Les avions étaient cloués au sol depuis trois mois.

La FAA a indiqué qu'elle se pencherait sur le plus récent incident.