Source ID:; App Source:

Jodi Arias réclame la peine de mort

Jodi Arias... (Photo Rob Schumacher, Reuters)

Agrandir

Jodi Arias

Photo Rob Schumacher, Reuters

Agence France-Presse
LOS ANGELES

Une Américaine jugée coupable d'assassinat dans l'Arizona, pour avoir notamment lardé son petit ami de 27 coups de couteau, a affirmé préférer la mort à une peine de prison à vie.

Jodi Arias, 32 ans, a été jugée coupable mercredi de l'assassinat en 2008 son petit ami Travis Alexander, alors âgé de 30 ans, dans une attaque particulièrement violente où la victime a eu la gorge tranchée, a reçu 27 coups de couteau et une balle dans la tête.

Peu après le verdict, Jodi Arias a déclaré dans un entretien télévisé qu'elle préférait être exécutée plutôt que d'écoper d'une peine de prison à vie.

«J'ai dit il y a des années que je préférais être condamnée à mort qu'à la (prison à) vie, et c'est toujours vrai aujourd'hui», a-t-elle déclaré à Fox TV.

«Je considère la mort comme la liberté ultime et je préférerais reprendre ma liberté le plus vite possible», a-t-elle ajouté.

La meurtrière, dont le procès entre maintenant dans sa dernière phase avec le choix de sa sentence par le tribunal, a affirmé qu'elle avait été surprise par le verdict.

«C'était inattendu pour moi, car je n'avais pas prémédité (le meurtre). Je comprends que ça puisse y ressembler, mais je ne m'attendais pas à (ce que le jury retienne) la préméditation», a-t-elle dit.

Le jury a le choix entre la condamnation à mort et une peine de prison à vie, sans possibilité de libération anticipée avant au moins 25 ans.

Retransmis en direct à la télévision américaine, le procès de Jodi Arias, avec son cocktail de sexe, de mensonges et de violence débridée, a passionné les Américains et est devenu un phénomène sur l'internet.

Au fil des audiences, le jury a entendu quantité de détails sur la vie sexuelle de Jodi et Travis. La meurtrière a expliqué s'être rendue au domicile de son petit ami le 4 juin 2008 pour avoir une relation sexuelle, mais que la visite s'était finie par une dispute ayant tourné à la tragédie.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer