Source ID:; App Source:

Porto Rico souhaite devenir le 51e État américain

Porto Rico deviendra-t-il le 51e État des États-Unis?... (PHOTO BERNARD BRAULTM, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Porto Rico deviendra-t-il le 51e État des États-Unis?

PHOTO BERNARD BRAULTM, ARCHIVES LA PRESSE

Agence France-Presse
San Juan, Porto Rico

Les Portoricains ont voté en majorité mardi soir pour que leur île, qui a depuis 1952 le statut d'État libre associé aux États-Unis, devienne le 51e État américain, une réponse inédite à une question qui leur avait déjà été posée trois fois depuis 1967.

Le résultat de cette consultation, révélé mercredi par la commission électorale du territoire, est non contraignant. En vertu de la constitution américaine, l'intégration de Porto Rico aux États-Unis nécessite un vote du Congrès américain.

Interrogés sur leur souhait de voir se prolonger le statut actuel de l'île, les Portoricains ont voté «non» à près de 54 %, selon les données diffusées par la commission électorale.

Interrogés ensuite sur le nouveau statut qu'ils voulaient pour leur territoire, 61 % des Portoricains ont voté pour qu'ils deviennent le 51e État américain, 33 % pour un statut d'«État libre associé souverain» et 5,5 % pour l'indépendance.

Pour cette deuxième question, plus de 465 000 électeurs ont toutefois choisi de glisser un bulletin blanc dans l'urne, contre 802 000 qui ont voté pour que Porto Rico devienne un État américain à part entière.

58 % des Portoricains vivent aux États-Unis

À l'initiative du gouverneur républicain Luis Fortuno, qui briguait un second mandat, mais a été battu mardi, les Portoricains répondaient à la question du statut politique de leur île pour la quatrième fois, après les consultations de 1967, 1993 et 1998. À chaque fois au cours de ces scrutins, le statut d'«État libre associé aux États-Unis» avait été plébiscité.

Lors d'une visite sur l'île en juin 2011, Barack Obama, réélu pour un second mandat mardi soir, avait promis que son administration se tiendrait «aux côtés» des Portoricains une fois le résultat de cette consultation connu.

«Les électeurs se sont rendu compte que la relation actuelle (entre Porto Rico et les États-Unis) ne suffisait pas pour créer tous les emplois dont nous avons besoin», a commenté le secrétaire d'État du territoire Kenneth McClintock, cité sur le site de CNN.

Quelque 58 % des Portoricains vivent aux États-Unis et non sur leur île, a-t-il souligné : «Quand le statut politique de votre territoire fait fuir la moitié de la population, il est temps de le rejeter».

«Le congrès (américain) va devoir répondre à cela et y porter attention», a-t-il conclu.

Porto Rico a été cédé par les Espagnols aux États-Unis en 1898. Les Portoricains sont des citoyens américains depuis 1917, mais ne peuvent pas voter à la présidentielle sauf s'ils vivent dans un des 50 États américains, et non sur leur île. Ils n'ont pas d'élus au Congrès et ne payent pas d'impôt fédéral à moins aussi de vivre sur le sol américain.

Chaque année, le gouvernement fédéral américain verse à l'île des caraïbes plusieurs milliards de dollars de subventions.

Situé dans le Pacifique, l'archipel d'Hawaï est le dernier à avoir rejoint les États-Unis, en août 1959.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer