Source ID:; App Source:

Terreur à Aurora: 12 morts et 58 blessés

Dossiers >

Tuerie d'Aurora

International

Tuerie d'Aurora

Douze personnes sont mortes et 58 autres ont été blessées lors de la fusillade survenue dans un cinéma d'Aurora, au Colorado, en juillet. Alors que les spectateurs assistaient à la première du film Batman, un homme a fait irruption dans la salle avant d'ouvrir le feu. »

Sur le même thème

Nicolas Bérubé, envoyé spécial
La Presse

(Aurora, Colorado) Un ancien étudiant au doctorat en neurosciences vêtu d'un masque à gaz et d'une combinaison pare-balles a ouvert le feu dans une salle de cinéma bondée en banlieue de Denver, tôt vendredi matin, tuant 12 personnes et en blessant 58 autres. Le suspect, James Holmes, 24 ans, a été arrêté peu après par les policiers dans le stationnement du cinéma Century 16, à Aurora.

James Holmes... (Photo AP) - image 1.0

Agrandir

James Holmes

Photo AP

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu, de Marc-André Lussier, de Marie-Claude Lortie et de l'édito.

> Notre galerie photo

Le jeune homme a dit aux policiers avoir placé des pièges mortels dans son appartement dans un quartier populaire situé rue Paris, à quelques kilomètres du multiplexe. «Plusieurs engins explosifs reliés par des fils» se trouvaient dans l'appartement, a expliqué le chef de police d'Aurora, Dan Oates. Vendredi après-midi, cinq bâtiments étaient toujours évacués, pendant que les pompiers et les unités canines étaient à l'oeuvre. Les policiers ont utilisé une caméra déployée à partir d'une nacelle pour observer l'intérieur de l'appartement. L'opération s'est poursuivie en soirée.

Vendredi, le quartier entourant le cinéma était bouclé. «Plus de 200 policiers enquêtent sur la scène du crime, a noté M. Oates. Nous sommes incapables de compter les cartouches vides», a-t-il dit, donnant la mesure de l'intensité du carnage.

La tuerie est survenue durant une projection de Batman: The Dark Knight Rises, l'un des films les plus attendus de l'été. Selon les autorités fédérales, le tireur présumé a utilisé quatre types d'armes durant son attaque: un fusil d'assaut AR-15, un fusil de calibre ,12, et un revolver Glock. Un second revolver Glock a été retrouvé dans la voiture Hyundai blanche du suspect. Holmes a acheté les armes légalement au cours des derniers mois chez un armurier de Denver, a dit savoir CNN, hier.

Sortie d'urgence

Les témoins de la tuerie ont décrit une scène terrifiante survenue alors que les spectateurs étaient absorbés par l'action à l'écran. Plusieurs spectateurs ont d'abord cru que l'homme debout devant l'écran faisait «partie du spectacle». La foule a paniqué quand il a lancé deux bombes fumigènes, qui ont explosé.

Interviewé à la station locale KCNC, un adolescent de 15 ans qui dit s'appeler William a raconté avoir vu le suspect entrer par une porte à l'avant de la salle. L'homme s'est ensuite mis à tirer au hasard. «Tout le monde s'est mis à crier. C'était effrayant.» L'adolescent dit avoir vu le tireur monter au niveau supérieur de la salle. C'est à ce moment qu'il a pu ramper vers la sortie d'urgence.

Parmi les 58 blessés de la fusillade figure un poupon de 3 mois, dont la vie ne serait pas en jeu, selon la direction du Centre hospitalier de l'Université du Colorado, où 23 blessés ont été transportés.

Aucune information jusqu'ici ne porte à croire que des citoyens canadiens ont été touchés par la fusillade, a déclaré à La Presse le ministère des Affaires étrangères du Canada.

> En vidéo: la confusion après la tuerie d'Aurora



Musique techno

Dès que les policiers ont su que l'appartement de James Holmes était truffé d'explosifs, ils ont évacué les immeubles situés à proximité. Les médias et des citoyens évacués ont attendu toute la journée, près de la zone fermée.

Chris Rodriguez et Katyn Fonzi expliquent qu'ils étaient sur le point de se mettre au lit peu après minuit, quand une forte musique techno s'est fait entendre dans leur immeuble, rue Paris. «Ça venait de l'appartement du dessus», a raconté à La Presse M. Rodriguez, debout à l'ombre d'un arbre près des cordons policiers jaunes qui bloquent la rue.

Le couple ne connaissait pas son voisin. Au bout de plusieurs minutes, Mme Fonzi a décidé d'aller voir. Elle est montée et a frappé à la porte de l'appartement de James Holmes.

«Elle a vu que la porte n'était pas complètement fermée. Kaitlyn a voulu pousser la porte, mais elle a eu un sentiment étrange et a décidé de ne rien faire et de redescendre», explique son ami.

À 1h du matin, la musique s'est arrêtée. Une heure plus tard, le couple a été réveillé par un grand bruit de fracas venant d'en haut. Deux membres masqués de l'équipe SWAT ont frappé à leur porte et leur ont donné cinq minutes pour quitter les lieux.

Quartier du cinéma dangereux?

Fernando Candela, 23 ans, est venu se recueillir près du multiplexe où s'est déroulée la tuerie. Il avait des amis dans la salle, mais ils s'en sont sortis indemnes. Le jeune homme est lui-même allé voir le film The Dark Knight Rises, à minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, mais dans un autre cinéma, à quelques rues d'ici.

«Je n'ai jamais aimé le cinéma Century 16, et j'ai toujours évité d'y aller, dit-il. C'est dangereux par ici. Des groupes flânent le jour et la nuit. La police est souvent ici.»

Près de lui, Desaray Gallegos hoche la tête. Le quartier n'est pas sécuritaire, estime-t-elle. «Je crois qu'ils devraient démolir le cinéma.»

- Avec la collaboration de Gabrielle Duchaine

Pas d'information sur d'autres fusillades en préparation

Le FBI, la police fédérale américaine et le ministère de l'Intérieur disent ne pas disposer d'informations sur d'autres fusillades en préparation dans des cinémas aux États-Unis, selon un bulletin de renseignement en date du 20 juillet et diffusé aux différentes forces de police à travers le pays.

L'Associated Press a pu prendre connaissance de ce document samedi.

La sécurité a été renforcée dans plusieurs cinémas aux États-Unis, après le massacre de vendredi dans une salle d'Aurora, près de Denver dans le Colorado où était projeté le dernier volet de «Batman».

L'auteur présumé de la fusillade qui a fait 12 morts et 58 blessés, James Holmes, 24 ans, a été arrêté. Les enquêteurs, d'après le bulletin de renseignement, n'ont pas établi pour moment le mobile du suspect.

D'après les premiers éléments de l'enquête de la police locale et du FBI, le tireur présumé a agi seul et la fusillade n'apparaît pas liée au terrorisme.

James Holmes, selon un policier qui a requis l'anonymat, ne parle pas aux enquêteurs et a demandé un avocat.

- Avec l'Associated Press




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer