Le président des États-Unis Barack Obama a affirmé lundi dans un entretien qu'il démissionnerait s'il était à la place de l'élu démocrate du Congrès ayant avoué avoir envoyé à des femmes des photos osées de lui via le réseau social Twitter, a annoncé la télévision NBC.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je peux vous dire que si c'était moi, je démissionnerais», a déclaré M. Obama dans cet entretien accordé à NBC et dont la chaîne a diffusé des extraits lundi soir.

>>> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Il était interrogé sur le cas d'Anthony Weiner, un élu démocrate de New York à la Chambre des représentants, qui a avoué la semaine dernière lors d'une conférence de presse qu'il avait bien envoyé un gros plan de lui en sous-vêtement via le réseau social.

Ce qu'il avait pensé être un message direct et privé à une femme avait été envoyé à tous ses abonnés, à la suite d'une erreur de manipulation. L'élu avait d'abord affirmé que son compte avait été piraté, avant d'avouer avoir menti.

Mais il avait écarté l'idée de démissionner, malgré de multiples appels en ce sens, y compris venant de son propre camp. Mais c'est la première fois que M. Obama, chef de facto du parti démocrate, s'exprimait sur ce sujet.

«Lorsqu'on en arrive au point où, à cause de plusieurs distractions personnelles, on ne peut pas assumer son mandat aussi bien qu'on le doit, à un moment où les gens s'inquiètent de leur emploi, de leurs emprunts immobiliers, de pouvoir joindre les deux bouts, alors il faut sans doute que vous vous retiriez», a insisté M. Obama.

Ce qu'a fait M. Weiner était «extrêmement déplacé» et il est devenu un motif d'«embarras» pour lui, son épouse et sa famille, a ajouté M. Obama, selon NBC. De même source, le président a affirmé que c'était à M. Weiner ou ses élus de déterminer son avenir, en définitive.

Samedi, le bureau de M. Weiner avait annoncé que l'élu était parti en traitement «pour essayer d'être soigné et faire en sorte d'être un meilleur mari et une personne en meilleure santé».

L'élu démocrate «va demander à être dispensé un court moment de la chambre des représentants de façon à être examiné et établir un programme de soins pour aller mieux», selon la même source.

La Maison-Blanche estime que le comportement de M. Weiner était une «distraction», a déclaré Jay Carney lundi. Comme M. Weiner l'a dit lui-même, a-t-il ajouté, «son comportement était inapproprié, et sa malhonnêteté était inappropriée».

Le numéro deux du Parti démocrate à la Chambre des représentants a quant à lui estimé que M. Weiner avait eu un «comportement bizarre et inacceptable» en envoyant des photos explicites de lui sur l'internet.

Le représentant Steny Hoyer, du Maryland, a déclaré dimanche qu'il serait «extraordinairement» difficile pour M. Weiner d'être efficace dans son travail au Congrès. Il ne voit pas comment le représentant pourrait rester à son poste après cette affaire.

Le président du Parti républicain, de son côté, a critiqué les dirigeants du Parti démocrate pour ne pas avoir adopté plus tôt une position plus tranchée au sujet du comportement d'Anthony Weiner.