Un important coup de filet dans les rangs de la mafia de Philadelphie a permis l'arrestation d'un parrain renommé, Joseph Ligambi, et onze de ses associés, inculpés notamment d'extorsion et de blanchiment, a annoncé lundi un procureur fédéral.

Publié le 23 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les arrestations ont été rendues possibles par une enquête qui a duré plusieurs années, a précisé le procureur Zane David Memeger dans un document judiciaire.

Au total treize membres présumés de Cosa Nostra ont été inculpés, dont un lieutenant de Ligambi, Joseph «Mousie» Massimino, et deux autres membres haut placés, Anthony Staino Jr. et Martin Angelina, précise le document.

Selon l'acte d'accusation, les mafieux présumés plaçaient illégalement des machines à jeux de vidéo-poker dans des bars, des cafés et des supérettes de Philadelphie et de ses environs.

La police fédérale des jeux avait saisi 34 de ces machines en 2001, mais les mafieux avaient ensuite contraint d'autres fabricants à vendre à bas prix des machines à une société contrôlée par Ligambi, Massimino et Staino.

Dans les échanges téléphoniques, les accusés parlaient de «machines à café».

Ligambi, qui a 72 ans et est surnommé «Oncle Joe», est le parrain présumé de la mafia de Philadelphie depuis une dizaine d'années, depuis l'incarcération de son prédécesseur Joey Merlino dit «Skinny Joey» - Joey le maigre.

«Oncle Joe» avait été condamné en 1989 à la prison à vie avec six autres membres de la mafia, pour un meurtre commis en 1985. Mais un nouveau procès avait eu lieu en 1997, et Ligambi avait alors été acquitté.

Ces arrestations portent un coup à la mafia de Philadelphie: un journaliste du Philadelphia Enquirer et un expert en la matière avaient estimé en 2009 qu'une vingtaine de mafieux au plus étaient actifs dans la ville.