Une des jumelles australiennes qui ont voulu se suicider en se tirant mutuellement dessus aux Etats-Unis avait écrit en 1999 à un adolescent du lycée Columbine qui faisait l'objet de mauvais traitements de la part des auteurs du fameux massacre.

Publié le 21 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les deux soeurs, âgées de 29 ans, dont une a survécu, se sont écroulées en même temps lundi dans un club de tir proche de Denver (Colorado), à une trentaine de kilomètres du lycée Columbine.

Dans la chambre d'hôtel qu'elles partageaient, les enquêteurs ont trouvé une photocopie du numéro de Time consacré à la tuerie perpétrée par deux lycéens marginalisés, Eric Harris et Dylan Klebold, qui avait fait 13 morts le 20 avril 1999.

Au moins deux lettres, dont l'AFP s'est procuré copie, avaient été adressées par Kristin, la jeune femme qui est décédée, à Brooks Brown, un lycéen maltraité par Harris et Klebold. Elles datent de juin et juillet 1999, environ deux mois après la fusillade.

Dans celles-ci, Kristin félicite Brooks Brown pour avoir pardonné à Eric Harris de l'avoir mal traité en 1998.

«Ayant moi-même été rejetée, ayant subi des abus et été ostracisée dans ma vie, je voudrais te remercier de lui avoir laissé une seconde chance», est-il écrit dans la première lettre. Harris et Klebold «ont été rejetés et ont subi des abus de la part de tellement d'autres», poursuit la missive.

La seconde lettre fait référence au massacre: «Aucun jour ne se passe sans que je pense à ce qui s'est passé. Je ne peux même pas imaginer combien ce doit être difficile pour toi de vivre tout cela».

Le père du lycéen, Randy Brown, a indiqué à l'AFP que les jumelles avaient aussi appelé cette année-là à plusieurs reprise son fils.

«Elles ont appelé plusieurs fois et nous avons parlé avec elles. Elles étaient vraiment gentilles», s'est-il souvenu.

Grièvement blessée, la survivante refuse de dire pourquoi elle a essayé de se suicider avec sa soeur.