Le républicain John Boehner a été élu mercredi par ses pairs comme futur président de la Chambre des représentants et l'actuelle présidente Nancy Pelosi a été élue chef de la minorité démocrate, après la victoire des conservateurs aux législatives du 2 novembre.

Mis à jour le 17 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

En l'absence d'autre candidat pour le prestigieux poste, M. Boehner a été désigné à l'unanimité comme futur président de la Chambre des représentants du 112e Congrès des États-Unis. Cette élection devra être validée par la Chambre dans son ensemble lorsque le nouveau Congrès se réunira le 5 janvier.

Le numéro deux républicain Eric Cantor a été désigné comme futur chef de la majorité.

Les chefs républicains, dont le parti a ravi la majorité aux démocrates aux élections en gagnant plus de 60 sièges, ne prendront pas leurs nouvelles fonctions avant janvier.

«Ceci est l'aube d'une nouvelle majorité... qui sera plus humble, plus sage, et concentrée davantage que ses prédécesseurs sur les priorités des gens», a dit John Boehner dans un discours devant ses collègues mercredi.

Les républicains ont remporté les élections de mi-mandat à la Chambre en surfant sur une vague de mécontentement en raison d'une économie lente à redémarrer après avoir été plombée en 2007-2008 par la pire crise depuis les années 1930.

De leur côté, les démocrates de la Chambre ont élu Mme Pelosi par 150 voix contre 43 pour son adversaire Heath Shuler, un démocrate centriste.

Mme Pelosi a été élue malgré son impopularité record au niveau national (environ 29%) que certains élus démocrates voient comme un handicap.

Interrogée par la presse sur le message qu'elle souhaitait donner aux Américains après son maintien au poste de leader malgré la défaite, Mme Pelosi a répondu: «nous tendons la main de l'amitié aux républicains, nous avons hâte d'écouter leurs idées sur la création d'emploi et la réduction des déficits».

La chef démocrate a expliqué son impopularité en évoquant les dépenses de campagne de ses adversaires: «À quel niveau serait votre cote si on dépensait 75 millions de dollars contre vous?», a-t-elle demandé.

Pour sa part, M. Shuler a indiqué qu'il souhaitait que la voix des démocrates modérés soit «entendue» dans le nouveau Congrès.

L'actuel chef de la majorité démocrate de la Chambre, Steny Hoyer, a pour sa part été élu numéro deux de la minorité.

Les élus républicains et démocrates issus des élections s'étaient réunis séparément mercredi pour débattre de leurs futurs leaders et procéder à une série de votes pour les désigner.

Au Sénat, les démocrates conservent la majorité et ont gardé leur leader Harry Reid.