Les Américains ont des opinions contradictoires concernant l'islam, selon un sondage publié mardi qui montre à la foi une chute des opinions favorables envers la foi musulmane et une baisse du nombre de personnes considérant l'islam comme une religion violente.

Mis à jour le 24 août 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Une petite majorité (51%) des personnes interrogées par l'institut de recherche Pew se dit opposée à la construction d'un centre islamique à proximité du site des attentats du 11 septembre à New York.

Mais dans le même temps, 62% estiment que les musulmans devraient avoir les mêmes droits que les autres groupes concernant la construction de lieux de culte.

En juillet 2005, 41% des personnes interrogées avaient une opinion favorable de l'islam. La proportion est tombée à 30% dans le sondage réalisé la semaine dernière. Au cours de la même période, le nombre de personnes ayant une image défavorable de l'islam n'a cependant que peu augmenté, passant de 36 à 38%. Près du tiers des personnes interrogées étaient sans opinion à ce sujet.

Entre l'an dernier et cette année, le pourcentage de sondés pour qui l'islam encourage des comportements violents a diminué, passant de 38 à 35%. Mais les Américains sont aussi moins nombreux à penser le contraire (42% contre 45%).

Parmi les sondés qui se déclarent républicains, 74% se disent opposés au projet très controversé de construction près de Ground Zero d'un centre islamique, dont une mosquée. Ce pourcentage n'est que de 39% parmi ceux qui se disent démocrates.

Le sondage a été réalisé par téléphone du 19 au 22 août auprès de 1003 personnes de 18 ans et plus avec une marge d'erreur de plus ou moins 4 points.