Seize sociétés alimentaires américaines de premier plan se sont engagées à réduire la quantité de sel dans leurs produits, adhérant à une initiative visant à réduire de 20% la consommation de sel dans le pays.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le sel est une cause majeure d'hypertension, qui à son tout peut déboucher sur des infarctus et des attaques», a déclaré le maire de New York Michael Bloomberg, annonçant la participation de ces entreprises à la National Salt Reduction Initiative, un partenariat public-privé lancée par la municipalité de la Grosse Pomme.

Parmi les entreprises partenaires, on trouve H.J. Heinz Co., Kraft Foods Inc. ou encore Starbucks. La compagnie Mars Foods a annoncé qu'elle réduirait de 25% sur cinq ans la quantité de sel dans ses riz Uncle Ben's. Lanette Kovachi, diététicienne chez Subway, a annoncé que la chaîne de sandwicheries avait déjà réduit de 30% le sel présent dans les produits vendus dans ses établissements européens, et comptait en fait de même dans ses restaurants américains.

Heinz a pour sa part annoncé que tous le ketchup vendu aux États-Unis sera privé de 15% de son sel à compter du 1er mai.

L'Initiative s'est fixé comme objectif de réduire de 25% sur cinq ans la quantité de sel présente dans 62 catégories d'aliments sous conditionnement, et dans 25 catégories d'aliments vendu en restauration. Ce qui déboucherait sur une réduction de 20% de la consommation de sel nationale aux États-Unis, estiment les responsables sanitaires américains.