La commission de la Sécurité intérieure du Sénat américain a annoncé lundi qu'elle assignait le Pentagone et le ministère de la Justice, réclamant des comparutions de témoins et des documents sur la tuerie de la base de Fort Hood, au Texas, en novembre.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Après cinq mois d'efforts pour obtenir les informations nécessaires pour mener leur enquête, auprès du Pentagone et du ministère de la Justice, les sénateurs ont estimé qu'ils n'avaient aucun autre choix que d'émettre les assignations», indique un communiqué de la commission de Sécurité intérieure présidée par le sénateur indépendant Joe Lieberman, aux côtés de la républicaine Susan Collins.

Les sénateurs précisent qu'ils ont tenté en vain à plusieurs reprises d'obtenir les informations qu'ils recherchaient pour leur enquête. «Malheureusement, il est impossible pour nous de ne pas arriver à la conclusion selon laquelle les ministères ne veulent tout simplement pas coopérer à nos investigations».

Les élus souhaitent interroger des agents du FBI et du Pentagone qui ont interrogé le suspect. Ils souhaitent également obtenir des documents concernant ce dernier.

La fusillade a fait 13 morts et 43 blessés le 5 novembre. L'auteur présumé, le psychiatre militaire Nidal Hasan, aurait eu des liens avec l'islamisme extrémiste.

Le Pentagone va «étudier le cas et décider quelle sera la prochaine étape», a réagi le porte-parole Bryan Whitman.