Le président Barack Obama devait effectuer jeudi et vendredi un déplacement au Colorado et au Nevad pour notamment soutenir deux candidats démocrates aux cruciales élections législatives de novembre prochain, a indiqué la Maison-Blanche.

Mis à jour le 18 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Peu après avoir reçu le dalaï lama à Washington, M. Obama a pris l'avion à destination de Denver, la capitale du Colorado, où il devait assister à une réunion électorale et de collecte de fonds pour le sénateur démocrate Michael Bennet, qui va tenter de conserver aux démocrates le siège qu'il détient.

Le Colorado, que M. Obama avait enlevé lors de la présidentielle de 2008, est considéré comme un Etat décisif dans les élections nationales, car il peut basculer aussi bien à droite qu'à gauche.

M. Bennet, 45 ans, avait été choisi par le gouverneur démocrate de l'Etat pour succéder au sénateur Ken Salazar nommé secrétaire à l'Intérieur par M. Obama début 2009. Il semble en position très délicate, avec 37% d'intentions de vote contre 52% à son adversaire républicaine, selon un sondage Rasmussen publié le 5 février.

Après cette courte escale au Colorado, M. Obama se rendra jeudi soir à Las Vegas, la grande ville du Nevada, où il participera à un dîner destiné à lever des fonds pour les démocrates, selon son programme quotidien.

Vendredi, le président y fera campagne pour un autre sénateur démocrate en quête de réélection, le chef de la majorité au Sénat Harry Reid, et participera à une réunion publique suivie d'une séance de questions-réponses avec des Américains, un exercice qu'il effectue quasiment chaque semaine depuis la mi-janvier.

M. Reid, 70 ans dont 23 au Sénat, a été très exposé lors des interminables négociations sur la réforme de la santé et semble tout sauf assuré d'être réélu en novembre, concédant en moyenne neuf points dans les intentions de vote aux républicains qui n'ont pas encore choisi leur candidat, selon une compilation de sondages de RealClearPolitics.

Les élections législatives de la mi-mandat, en novembre prochain, renouvelleront l'ensemble de la Chambre des représentants et un tiers du Sénat.

Dans cette dernière assemblée, les démocrates viennent de perdre leur majorité qualifiée de 60 voix sur 100 qui leur permettait d'éviter toute obstruction des républicains, en encaissant le 19 janvier une défaite inattendue dans le Massachusetts.

Ce revers a paralysé l'adoption au Congrès de plusieurs textes emblématiques, dont la réforme de la santé voulue par M. Obama, et semé le doute dans l'esprit des démocrates que le président s'emploie à tenter de remobiliser.