Le trafiquant d'armes russe Viktor Bout, surnommé le «Marchand de Mort», a été inculpé aux Etats-Unis de blanchiment d'argent et de fraude, en plus des accusations de trafic d'armes dont il fait déjà l'objet, a-t-on appris de source judiciaire.

Mis à jour le 17 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Ces nouvelles accusations visant Viktor Bout et un complice présumé, Richard Ammar Chichakli, sont liées à leurs tentatives supposées d'acquérir deux avions auprès de compagnies ayant leur siège aux Etats-Unis, en violation de sanctions économiques, a indiqué le bureau du procureur fédéral de New York.

Viktor Bout, 42 ans, est déjà inculpé de trafic d'armes avec la guérilla colombienne des Farc, considérée par Washington comme un groupe terroriste.

Ex-officier de l'armée de l'Air soviétique, il avait été arrêté en mars 2008 dans un hôtel de Bangkok après avoir rencontré des agents américains qui l'avaient piégé en se faisant passer pour des responsables des Farc cherchant à acheter des missiles et des lance-roquettes.

Il est détenu depuis cette date en Thaïlande, et les autorités thaïlandaises, qui ne considèrent pas les Farc comme une organisation terroriste, n'ont jusqu'ici pas accédé à la demande d'extradition des Etats-Unis.

«Les Etats-Unis ont notifié aux autorités thaïlandaises les nouvelles charges pesant contre Bout (...) et continueront à collaborer étroitement avec elles sur ce sujet. Les Etats-Unis travaillent également en coordination avec Interpol pour localiser et arrêter Chichakli», un citoyen américain qui assurait la direction financière des affaires de Viktor Bout depuis au moins le milieu des années 1990, selon le communiqué.

A cette époque, Viktor Bout, qui aurait inspiré le personnage incarné par Nicolas Cage dans le film Lord of War, «a mis en place un trafic d'armes massif en constituant une flotte d'avions cargo capables de transporter des armes et du matériel militaire vers différentes parties du monde, dont l'Afrique, l'Amérique du Sud et le Moyen-Orient», selon le communiqué.