L'administration Obama a demandé à une cour d'appel fédérale de bloquer la publication de photos censées montrer des sévices perpétrés dans les prisons américaines d'Irak et d'Afghanistan, selon un document de justice obtenu vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je crains que la publication de ces photos n'ait de conséquences sur la sécurité de nos troupes», déclare le président Barack Obama, cité dans la motion déposée jeudi par le département de la Justice devant une cour d'appel de New York. Dans son argumentaire, le gouvernement donne la parole à deux hauts responsables de l'armée, les généraux Raymond Odierno et David Petraeus, qui expliquent que ce n'est pas le bon moment pour divulguer ces clichés.

«La publication de ces images dépeignant des militaires américains maltraitant des détenus en Irak et en Afghanistan, ou montrant ce qui pourrait être dépeint comme un mauvais traitement, reviendrait à porter un très mauvais coup aux efforts des agences américaines contre les combattants rebelles au Pakistan, en Afghanistan et en Irak», écrit le général David Petraeus, chef des opérations américaines en Irak et en Afghanistan.

Il ajoute que cette publication «mettrait en danger le vie de soldats, Marines, pilotes, marins, civils et personnels sous contrat qui servent là-bas».

Le général Raymond Odierno, commandant des forces américaines en Irak, ajoute dans la motion que, sur le terrain, «certaines unités opérationnelles risquent particulièrement d'être la cibles de violence après la publication des photos».

Un quotidien britannique a assuré jeudi que les photos de sévices sur des prisonniers en Irak et en Afghanistan montraient des scènes de viols de détenus, ce qui a été démenti par le ministère américain de la Défense et par la Maison-Blanche.

Ce mois-ci, le président américain a bloqué la publication de ces nombreuses photos, dont la parution est demandée par la grande organisation de défense des droits civiques