Les activités sur une base militaire américaine du Kentucky ont été suspendues pour trois jours en raison d'une inquiétante vague de suicides parmi ses soldats, a annoncé le commandant de la base, le général de brigade Stephen Townsend.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Fort Campbell qui accueille la fameuse 101è division aéroportée a enregistré le plus fort taux de suicide des forces armées américaines, avec au moins 11 cas confirmés ou suspects dont deux la semaine dernière. «Tout ceci est mauvais pour les soldats, leurs familles, nos unités, cette division, notre armée et notre pays. Les suicides à Fort Campbell doivent cesser», a déclaré le général Townsend.

«Le suicide est une solution permanente à un problème qui n'est que provisoire. Quelle que soit la gravité de votre problème, croyez-moi, ce n'est pas la fin du monde», a-t-il lancé devant les soldats de la base qui sont au repos jusqu'à vendredi inclus.

Le stress lié à la violence des combats en Irak et Afghanistan ainsi que des missions plus fréquentes et plus longues dans ces pays sont considérés comme à l'origine d'une forte progression du nombre de suicides dans l'armée américaine.

L'an passé, 128 soldats ont mis fin à leurs jours après 115 en 2007. Avec déjà 64 suicides confirmés ou suspects cette année, les forces armées sont bien parties pour dépasser le funeste record de 2008.

L'armée s'inquiète de l'état de santé mental de ses troupes. Le 11 mai, le sergent John Russell, a ouvert le feu dans une antenne médicale soignant les traumatismes de guerres sur une base américaine à Bagdad, tuant cinq de ses camarades et en blessant trois autres.

Lors de visites dans différentes bases, le chef d'état-major des armées, l'amiral Mike Mullen, a recommandé aux soldats de signaler d'éventuels troubles chez des camarades et de leur venir en aide.

Mais, selon une enquête de l'Association américaine de psychologie menée en 2008, 61% des hommes et femmes engagés estiment que demander un soutien psychologique aurait un impact négatif sur leur carrière et 53% que cela nuirait à leur image auprès de leurs camarades.