Un parlementaire démocrate de Rhode Island s'est dit prêt à offrir 100 dollars à une oeuvre charitable pour chaque seconde que passerait l'ancien président George W. Bush, soumis à la méthode d'interrogatoire dite de la planche à eau.

ASSOCIATED PRESS

Le sénateur Rod Driver a écrit à George W. Bush, ainsi qu'à l'ancien vice-président Dick Cheney et à l'ex-secrétaire d'Etat Condoleezza Rice pour leur proposer de tester la méthode.

L'administration Bush a approuvé l'usage de cette méthode d'interrogatoire musclée, une simulation de noyade, sur les personnes soupçonnées d'activités terroristes. Le sénateur Drive estime que puisque M. Bush ne juge pas qu'il s'agit de torture, il devrait essayer lui-même cette méthode.

Dick Cheney a soutenu l'utilisation du «waterboarding» pour obtenir des informations précieuses. Mme Rice a décliné la proposition.