Le sénateur républicain Judd Gregg n'est plus candidat pour être secrétaire au Commerce du président Barack Obama, qui perd ainsi son deuxième ministre désigné à ce poste en moins de deux mois, a-t-il annoncé jeudi dans un communiqué.

Mis à jour le 12 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

«C'était un très grand honneur» d'être parmi les candidats, écrit M. Gregg dans son communiqué. «Cependant, il est devenu clair peu à peu que cela ne marchera pas pour moi, car sur des questions comme le plan de relance (...) il y a des conflits insolubles», a-t-il ajouté.

M. Gregg va continuer de servir comme sénateur du New Hampshire, a affirmé l'intéressé dans son communiqué.

La Maison Blanche a regretté, dans un communiqué, que M. Gregg ait «changé d'avis».

M. Obama avait nommé Judd Gregg après le désistement du démocrate Bill Richardson qu'il avait d'abord choisi. M. Richardson avait renoncé début janvier à assumer les fonctions de secrétaire au Commerce en raison d'une enquête visant une société en affaires avec l'Etat du Nouveau-Mexique (sud-ouest), dont il est gouverneur.

Mais les raisons du retrait de M. Gregg, selon lui, portent sur ses «différences de point de vue» avec M. Obama sur «beaucoup de points cruciaux de la politique», a-t-il dit tout en affirmant qu'il admirait «grandement» le président Obama.

«Visiblement, le président compte sur une équipe qui soutienne entièrement toutes ses initiatives», a-t-il déploré.

Lorsqu'il a «proposé son nom pour être secrétaire au commerce», le sénateur Gregg «avait dit clairement, pendant le processus de candidature, qu'en dépit des désaccords politiques, il soutiendrait, adopterait et ferait avancer le programme du président», a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué.

«A présent qu'il est devenu évident, depuis sa désignation, que le sénateur Gregg ne soutiendrait pas certaines priorités économiques du président Obama, il convient pour le sénateur Gregg et l'administration Obama de reprendre chacun sa route», a poursuivi Robert Gibbs.

«Nous regrettons qu'il ait changé d'avis», a-t-il ajouté.

De son côté, le chef de la minorité républicaine du Sénat Mitch McConnell a écrit dans un communiqué après l'annonce de la décision de M. Gregg: «le sénateur Gregg a pris une décision de principe et nous sommes heureux de l'avoir. Il est parmi les parlementaires -- républicains et démocrates -- les plus intelligents, les plus efficaces au Sénat. C'est bon de le retrouver».