Source ID:; App Source:

Mariage homosexuel: le débat rebondit en Californie

Le mariage homosexuel continue de faire des vagues en Californie. Le procureur... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Associated Press
San Francisco

Le mariage homosexuel continue de faire des vagues en Californie. Le procureur général de l'État change d'avis et demande à la Cour suprême d'invalider l'interdiction de ces unions, tandis que les artisans de la Proposition 8 demandent de leur côté l'annulation des quelque 18 000 mariages contractés entre la légalisation en mai et l'interdiction en novembre.

La Cour pourrait entendre les parties en mars. Un peu plus de la moitié (52%) des électeurs californiens ont dit oui le 4 novembre dernier à la Proposition 8 définissant le mariage dans la Constitution de l'État comme l'union d'un homme et d'une femme exclusivement. Les opposants au mariage entre gays ou lesbiennes balayaient ainsi l'arrêt de la Cour suprême qui avait légalisé ces unions en mai.

Le procureur général Jerry Brown s'était dit prêt dans un premier temps à défendre la Proposition 8 dans la bataille judiciaire avec les partisans du mariage gay, mais il a opéré un revirement complet sur la question. Faisant désormais valoir que la disposition prive une minorité des citoyens d'un droit fondamental, il a officiellement demandé à la Cour suprême de Californie de déclarer inconstitutionnel l'amendement constitutionnel.

En étudiant en profondeur la Constitution californienne, a-t-il expliqué vendredi soir, il est apparu évident que l'article À garantissant les libertés inaliénables, y compris le droit de se marier, primait sur l'initiative» contre le mariage entre personnes du même sexe.

Me fondant sur mon devoir de défendre la loi et la Constitution dans son entier, j'en ai conclu que la Cour devait protéger le droit au mariage même face à 52%» des électeurs, s'est-il justifié, alors qu'il avait déclaré avoir lui-même voté oui au référendum. Gouverneur du Golden State de 1975 à 1983, Jerry Brown envisage de briguer le siège une nouvelle fois en 2010.

Sa requête auprès de la Cour suprême rejoint deux autres contestations de la Proposition 8 déposées par des partisans du mariage homosexuel. Shannon Minter, directrice du Centre national pour les droits lesbiens (NCLR), a salué la décision du procureur général, y voyant un indice supplémentaire du caractère anticonstitutionnel du référendum.

À l'inverse, les défenseurs de la Proposition 8 réclament l'application rétroactive de l'interdiction du mariage homosexuel aux quelque 18 000 unions célébrées en quelques mois dans l'État le plus peuplé des États-Unis. Leur argument: la Californie ne reconnaissant que le mariage entre un homme et une femme, tout autre lien est automatiquement nul et non avenu.

La Proposition 8 est aussi claire que concise. Elle ne comporte ni conditions, ni exceptions, ni exemption, ni exclusions», plaident-ils auprès de la Cour suprême de Californie, dans un texte co-rédigé par le doyen de la faculté de droit de l'Université Pepperdine, Kenneth Starr. Ce dernier est plus connu en tant qu'ancien procureur indépendant ayant tenté de faire destituer le président démocrate Bill Clinton pour parjure dans l'affaire Monica Lewinsky.

La Floride a également adopté le 4 novembre un référendum définissant le mariage dans sa Constitution comme l'union d'un homme et d'une femme. Le mariage homosexuel a été légalisé par les Cours suprêmes du Massachusetts et du Connecticut respectivement en 2004 et cette année.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer