Source ID:; App Source:

Trois détenus de Guantanamo, blanchis, renvoyés en Bosnie

La prison de Guantanamo Bay.... (Photo: AP)

Agrandir

La prison de Guantanamo Bay.

Photo: AP

Agence France-Presse
Washington

Les Etats-Unis s'apprêtent à renvoyer trois détenus de Guantanamo d'origine algérienne vers la Bosnie, leur pays d'adoption, alors que la justice américaine a ordonné leur libération en novembre, a indiqué mardi à l'AFP un responsable de défense américain.

Ces «transfèrements» constituent les premières libérations du camp de Guantanamo effectuées par l'administration Bush sur ordre de la justice, près de sept ans après l'ouverture de cette prison.

Mustafa Ait Idir, Mohamed Nechla et Hadji Boudella devaient être renvoyés ce mardi en Bosnie, dont ils possèdent la nationalité, a indiqué ce responsable sous couvert de l'anonymat, le Pentagone refusant d'annoncer les transfèrements avant qu'ils soient effectués.

Il confirmait des informations publiées par le New York Times et le Washington Post.

Les trois hommes font partie d'un groupe de six Algériens résidant en Bosnie et arrêtés fin 2001 par la police bosniaque, qui les soupçonnait de préparer un attentat contre l'ambassade américaine de Sarajevo. Ils ont été transférés en janvier 2002 vers le camp de détention de la base navale américaine de Guantanamo, à Cuba.

Un juge américain, Richard Leon, a reconnu pour la première fois en novembre que certains détenus, en l'occurence cinq de ces hommes, y étaient enfermés illégalement et a ordonné qu'ils soient libérés, estimant que les Etats-Unis ne disposaient pas d'assez de preuves pour les qualifier d'«ennemis combattants». L'un d'entre eux, Lakhdar Boumediene, ne sera toutefois pas transféré en Bosnie car il a été déchu de sa nationalité bosniaque, et devrait être renvoyé en Algérie, selon le responsable de défense américain.

Il est le premier détenu à avoir contesté légalement sa détention, et celui qui a porté devant la Cour suprême la question du droit pour les détenus de contester leur emprisonnement.

Celle-ci a ouvert en juin les portes de la justice fédérale à ces hommes enfermés depuis sept ans sur simple soupçon de terrorisme, sans charge ni procès.

Le cinquième détenu innocenté du groupe, Saber Lahmar, ne possède pas la nationalité bosniaque et devrait également être transféré vers l'Algérie.

Le sixième détenu, Belkacem Bensayah, s'est en revanche vu refuser sa libération. Il est accusé d'avoir eu l'intention de se rendre en Afghanistan pour y combattre les Etats-Unis et «d'organiser le voyage d'autres personnes dans le même but».

La légitimité du centre de Guantanamo est très contestée depuis son ouverture en janvier 2002. Destiné aux personnes soupçonnées par Washington de liens avec Al-Qaïda ou les talibans, il compte encore quelque 250 détenus.

Le président élu américain Barack Obama a promis de fermer cette prison, devenue le symbole des excès de la «guerre contre le terrorisme» lancée par George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer