WASHINGTON (AP) -- Barack Obama a rappelé dans son équipe de transition une conseillère de son équipe de campagne qui avait dû démissionner en mars pour avoir qualifié Hillary Clinton de «monstre». Et Samantha Power, c'est son nom, doit justement préparer l'arrivée prévue d'Hillary Clinton à la tête des Affaires étrangères.

ASSOCIATED PRESS

WASHINGTON (AP) -- Barack Obama a rappelé dans son équipe de transition une conseillère de son équipe de campagne qui avait dû démissionner en mars pour avoir qualifié Hillary Clinton de «monstre». Et Samantha Power, c'est son nom, doit justement préparer l'arrivée prévue d'Hillary Clinton à la tête des Affaires étrangères.

L'ex-sénateur de l'Illinois prendra la suite de Georges W. Bush à la Maison Blanche le 20 janvier. Le site Web de son équipe de transition citait vendredi Samantha Power parmi les 14 experts chargés de faciliter la succession de Condoleezza Rice. Des responsables des Affaires étrangères ont déclaré que Mme Power avait été vue dans les couloirs du département d'Etat et qu'elle disposait d'une adresse électronique officielle de ces services.

Hillary Clinton devrait être officiellement nommée cheffe de la diplomatie dans la future administration Barack après le week-end de Thanksgiving. L'entourage de Mme Clinton s'est refusé à tout commentaire sur le retour de Mme Power mais selon un proche de l'équipe de transition, l'ex-conseillère a «fait un geste pour enterrer la hache de guerre» et ce geste a été accepté.

En mars dernier, Samantha Power avait qualifié de «monstre» la rivale de Barack Obama pour l'investiture démocrate à l'élection présidentielle. La campagne était alors très tendue entre les deux camps. Quelques heures après la publication de ces propos dans le «Scotsman», elle avait démissionné. AP

st/v635

17:58ET 28-11-08