Le nombre de morts dues à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'ouest s'élève à 7518 sur un total de 19 340 cas enregistrés dans les trois pays les plus touchés, selon le dernier bilan actualisé lundi de l'Organisation mondiale de la santé.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Depuis le 20 décembre, date de la publication du précédent bilan de l'OMS, le nombre de morts a augmenté de 145 et celui des cas de 309.

Au total, le virus a déjà tué au moins 7533 personnes dans le monde entier.

Sierra Leone

La Sierra Leone, qui comptabilise le plus grand nombre de cas, a fait état au 20 décembre de 8939 cas (contre 8759 précédemment) et 2556 morts (contre 2477).

Liberia

Le Liberia, longtemps resté le pays le plus touché, a connu de son côté un ralentissement de la propagation du virus. Au 18 décembre, le Liberia avait comptabilisé 7830 cas (7819 précédemment) dont 3376 mortels (3346 précédemment).

Guinée

En Guinée, où l'épidémie a éclaté il y a un an, 2571 cas (2453 précédemment) ont été enregistrés au 20 décembre, dont 1586 mortels (contre 1550).

Les autres pays touchés

En dehors des trois pays les plus touchés, le bilan des cas mortels est inchangé : six au Mali où le dernier patient a été testé négatif le 6 décembre, un aux Etats-Unis et huit au Nigeria.

L'Espagne et le Sénégal, qui ont été déclarés exempts de virus Ebola, ont compté chacun un cas, aucun n'a été mortel.

Ebola, l'un des virus les plus dangereux pour l'homme à ce jour, a également touché le personnel médical. Au 14 décembre, 649 membres de ce personnel avaient été contaminés, et 365 en sont morts, selon l'OMS.