Le Sénat des États-Unis s'est prononcé vendredi pour que soit menée une enquête «complète et équitable» sur les violences interethniques auxquelles est confronté le sud du Kirghizistan, exhortant les parties à s'abstenir de toute action violente.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La résolution, adoptée à l'unanimité par les sénateurs, appelle également à envoyer de l'aide aux civils déplacés ou blessés à la suite des violences, notamment au sein de la population ouzbèke le long de la frontière entre le Kirghizistan et l'Ouzbékistan.

Le gouvernement intérimaire du Kirghizistan «devrait immédiatement prendre des mesures en vue de rétablir l'ordre, la loi et le processus démocratique», expliquent les élus américains dans cette résolution non-contraignante.

Selon eux, les autorités de cette ancienne république soviétique «devraient s'atteler à résorber les tensions politiques, sociales et économiques qui divisent la société kirghize, dans l'intérêt de tous les citoyens du Kirghizistan quelle que soit leur origine ethnique». Le gouvernement devrait, toujours d'après eux, «traduire en justice tous les responsables des récentes violences».

La résolution a été écrite par John Kerry, le président démocrate de la commission des Affaires étrangères de la chambre haute et son collègue républicain Richard Lugar.

Selon un bilan officiel, les violences interethniques entre les Kirghiz et la minorité ouzbèke ont fait 264 morts. Mais la présidente du pays par intérim, Rosa Otounbaïeva, a reconnu que ce bilan devait être multiplié par dix.