Source ID:; App Source:

«Un plan de paix pour l'Ukraine» doit être signé vendredi

Un volontaire s'entraîne au tir à la base... (PHOTO VASILY FEDOSENKO, REUTERS)

Agrandir

Un volontaire s'entraîne au tir à la base de la milice ukrainienne d'autodéfense «Azov», à Marioupol, le 3 septembre.

PHOTO VASILY FEDOSENKO, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
KIEV et NEWPORT

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé qu'un plan pour un cessez-le-feu dans l'Est séparatiste de l'Ukraine devrait être signé vendredi, une avancée cruciale dans le règlement du conflit que les rebelles se sont dits prêts à accepter.

Dans ce contexte de tentative de désescalade, de nombreuses explosions se sont produites jeudi aux abords du port stratégique ukrainien de Marioupol sur les bords de la mer d'Azov, ont constaté des journalistes de l'AFP, les soldats ukrainiens disant affronter des blindés des insurgés.

«Demain à Minsk, un document doit être signé prévoyant les étapes de la mise en oeuvre d'un plan de paix pour l'Ukraine. La disposition clé du plan est un cessez-le-feu», a déclaré M. Porochenko jeudi en marge d'un sommet de l'OTAN à Newport, au Pays de Galles, selon des images diffusées à Kiev par son service de presse.

Le «groupe de contact» composé de représentants de Kiev, de Moscou et de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) doit se réunir vendredi avec les rebelles dans la capitale bélarusse à 14 h (7 h à Montréal).

«Si la rencontre a lieu, je donnerai des instructions à l'état-major pour un cessez-le-feu bilatéral», a assuré le président pro-occidental.

Sur leur site internet officiel, les séparatistes prorusses se sont de leur côté dits prêts à ordonner un cessez-le-feu vendredi en cas d'accord à Minsk.

Les chefs des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk «sont prêts à ordonner un cessez-le-feu vendredi à 15 h (8 h, heure de Montréal) s'il y a un accord et si les représentants de l'Ukraine signent un plan de règlement politique», ont-ils indiqué.

Le président ukrainien Petro Porochenko a rencontré ses... (PHOTO THIERRY CHARLIER, ARCHIVES AFP) - image 2.0

Agrandir

Le président ukrainien Petro Porochenko a rencontré ses homologues des grandes puissances occidentales, avant l'ouverture officielle du sommet de l'OTAN, à Newport.

PHOTO THIERRY CHARLIER, ARCHIVES AFP

M. Porochenko a par ailleurs affirmé que l'Alliance atlantique, dont les 28 pays membres sont réunis jusqu'à vendredi, allait adopter une déclaration dans laquelle l'organisation apporte son soutien à ceux de ses membres prêts à fournir une assistance militaire à Kiev, une décision risquant de faire bondir Moscou.

«Dans sa déclaration, l'OTAN va appuyer des mesures bilatérales de la part de ses pays membres en vue d'une assistance militaro-technique à l'Ukraine. C'est exactement ce que nous espérions», a déclaré M. Porochenko.

L'homme fort de la Russie Vladimir Poutine a annoncé mercredi un plan en sept points pour régler le conflit en Ukraine, tout en affirmant que la Russie n'est pas impliquée dans ces violences qui ont fait près de 2600 morts en près de cinq mois.

Mais Moscou est farouchement opposé à des liens plus étroits entre l'OTAN et l'Ukraine, ex-république soviétique qui a l'intention de relancer le processus d'adhésion de l'OTAN face à l'«agression» russe.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer