Source ID:; App Source:

500 000 Ukrainiens ont fui les combats

Le HCR estime toutefois que le nombre de... (PHOTO ILYA NAYMUSHIN, REUTERS)

Agrandir

Le HCR estime toutefois que le nombre de déplacés en Ukraine est «nettement supérieur, car beaucoup sont accueillis dans la famille ou par des amis et choisissent de ne pas s'enregistrer auprès des autorités», a souligné le porte-parole.

PHOTO ILYA NAYMUSHIN, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
GENÈVE

Le conflit en Ukraine a forcé plus d'un demi-million de personnes à fuir leurs foyers, avec au moins 260 000 déplacés à l'intérieur de l'Ukraine et le même nombre de réfugiés en Russie, a annoncé mardi le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies à Genève.

Selon ces chiffres actualisés, outre les 260 000 déplacés en Ukraine, 260 000 personnes ont demandé l'asile ou un statut de réfugié en Russie, selon les autorités russes, a déclaré le porte-parole du HCR Adrian Edwards. Une précédente estimation du HCR, le 20 août, faisait état de 190 000 personnes déplacées à l'intérieur de l'Ukraine et de 197 400 personnes ayant fui vers la Russie.

Le HCR estime toutefois que le nombre de déplacés en Ukraine est «nettement supérieur, car beaucoup sont accueillis dans la famille ou par des amis et choisissent de ne pas s'enregistrer auprès des autorités», a souligné le porte-parole.

«Si la crise n'est pas stoppée rapidement, elle aura non seulement des conséquences humanitaires dévastatrices, mais elle a le potentiel de déstabiliser toute la région», a estimé le Haut-Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres, cité par le porte-parole.

«Après les leçons des Balkans, il est difficile de croire qu'un conflit d'une telle proportion puisse se développer sur le continent européen», a estimé M. Guterres.

Selon les chiffres fournis par les autorités russes, le nombre d'Ukrainiens arrivés en un mois en tant que réfugiés sur leur territoire a augmenté de près de 100 000 personnes, leur nombre étant passé de 168 000 recensés au 5 août à 260 000 aujourd'hui.

15 soldats ukrainiens tués

Quinze soldats ukrainiens ont été tués dans le conflit dans l'Est au cours des dernières 24 heures, a annoncé mardi le porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko.

«Quinze militaires ont été tués et 49 blessés en 24 heures», a-t-il déclaré au cours d'un point de presse.

Les combats faisaient rage dans le sud-est de la région de Donetsk près des localités de Komsomolské, Vassylivka et Rozdolné «où l'on observe des combattants rebelles et des troupes régulières de l'armée russe», a assuré le service de presse de l'opération militaire ukrainienne.

Kiev et les Occidentaux accusent depuis une semaine la Russie d'avoir déployé des troupes régulières dans l'est de l'Ukraine, plus d'un millier selon l'OTAN, 1600 actuellement selon Kiev, ce que Moscou dément.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer