Le nombre de morts dans le conflit dans l'est de l'Ukraine a été multiplié par deux en quinze jours atteignant un total de 2086, a annoncé mercredi la porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce bilan qualifié d'«estimation très prudente» porte sur la période allant de la mi-avril au 10 août, et il y a eu également «4953 blessés (dont au moins 30 enfants)», a précisé Mme Cécile Pouilly, la porte-parole à Genève. Ce bilan tient compte des victimes au sein des forces armées, des groupes armés et parmi la population civile.

Au 26 juillet, le bilan estimé par le bureau du Haut Commissaire était de 1129 morts.

En moyenne plus de 60 personnes ont été tuées ou blessées chaque jour dans l'est de l'Ukraine depuis la mi-avril, selon le bureau du Haut Commissaire. «Cette tendance s'est nettement accélérée récemment, en moyenne au moins 70 personnes ont été blessées ou tuées quotidiennement entre le 30 juillet et le 5 août, et pour la seule journée du 7 août il y a eu au moins 41 morts et 143 blessés», a souligné Mme Pouilly. Elle note que ces évaluations sont approximatives, car le nombre de blessés parmi les civils est probablement sous-estimé, certains d'entre eux ne parvenant à se rendre dans les hôpitaux en raison de l'insécurité.