Source ID:; App Source:

Début du cessez-le-feu ce soir dans l'Est ukrainien

Un soldat ukrainien monte la garde à un... (PHOTO GENYA SAVILOV, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un soldat ukrainien monte la garde à un point de contrôle sur une route de la région de Donestk, dans l'est de l'Ukraine.

PHOTO GENYA SAVILOV, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse

Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé qu'un cessez-le-feu unilatéral d'une semaine dans l'Est séparatiste allait débuter vendredi soir pour permettre aux rebelles prorusses de déposer les armes.

«Aujourd'hui, 20 juin, le cessez-le-feu devrait commencer. Il durera jusqu'au 27 juin», a déclaré le nouveau président pro-occidental lors de sa première visite dans la région de Donestk, l'un des bastions des séparatistes où se poursuivent les combats, depuis son investiture le 7 juin.

«C'est plus que suffisant (sept jours) pour commencer le processus de désarmement, commencer à mettre en place une zone tampon le long de la frontière entre la Russie et l'Ukraine», a ajouté le président, évoquant deux mesures de son plan de paix dévoilé vendredi.

Son plan de paix en 14 points inclut des volets économiques, politiques, et sécuritaires.

Il évoque notamment «des garanties pour la sécurité des participants aux discussions», l'amnistie «pour ceux qui ont déposé les armes et n'ont pas commis de crime grave», la libération des otages, la création d'une zone tampon de 10 km à la frontière entre l'Ukraine et la Russie.

Le plan stipule également «le désarmement», la fin de «l'occupation illégale» des bâtiments de l'administration régionale de Donetsk et Lougansk contrôlés par les rebelles, l'organisation rapide d'élections législatives locales et un programme pour la création d'emplois dans la région.

Depuis avril les combats entre les insurgés séparatistes et l'armée dans la région industrielle russophone du Donbass ont fait au moins 365 morts et menacent l'unité de l'Ukraine, ancienne république soviétique qui doit sceller un accord d'association historique avec l'Union européenne le 27 juin.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer