Tournée d'Obama en Europe: montrer l'isolement de la Russie

M. Obama entreprend lundi une tournée de six... (Photo Saul Loeb, AFP)

Agrandir

M. Obama entreprend lundi une tournée de six jours qui le mènera successivement aux Pays-Bas pour un sommet sur la sécurité nucléaire et une réunion du G7, à Bruxelles pour un sommet avec les dirigeants européens. Il se rendra ensuite à Rome et au Vatican et conclura sa tournée par l'Arabie saoudite.

Photo Saul Loeb, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse

La Maison-Blanche a affirmé vendredi que la tournée du président Barack Obama la semaine prochaine en Europe montrerait que la Russie est «de plus en plus isolée» sur la scène internationale.

«Ce qui sera évident pour le monde entier est que la Russie est de plus en plus isolée et que la communauté internationale, États-Unis en tête, soutient les Ukrainiens et leur gouvernement, et est déterminée à imposer des coûts à la Russie» pour avoir mis la main sur la Crimée, a affirmé la conseillère de sécurité nationale de M. Obama, Susan Rice.

M. Obama entreprend lundi une tournée de six jours qui le mènera successivement aux Pays-Bas pour un sommet sur la sécurité nucléaire et une réunion du G7, à Bruxelles pour un sommet avec les dirigeants européens et une rencontre avec le secrétaire général de l'OTAN. Il se rendra ensuite à Rome et au Vatican pour une audience avec le pape François et conclura sa tournée par l'Arabie saoudite.

Le volet européen de ce voyage devrait être dominé par la crise aiguë ouverte par le rattachement de la Crimée à la Russie aux dépens de l'Ukraine, dénoncé par les États-Unis et leurs alliés qui ont commencé cette semaine à imposer des sanctions à l'entourage du président russe Vladimir Poutine.

«Lors de ce voyage, le président mobilisera la communauté internationale et certains de nos partenaires les plus importants dans le monde au moment où nous devons faire face à des dossiers importants», a noté Mme Rice, qui intervenait au début du point de presse quotidien de la Maison-Blanche.

«S'il y a un thème commun à ce voyage, c'est l'importance fondamentale de nos alliances et partenariats», a assuré Mme Rice.

La Maison-Blanche a en outre confirmé que M. Obama rencontrerait en tête-à-tête son homologue chinois Xi Jinping en marge des sommets à La Haye.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer