Qui dirigera la nouvelle Ukraine?

L'ex-champion du monde poids lourd de boxe Vitali... (PHOTO BAZ RATNER, REUTERS)

Agrandir

L'ex-champion du monde poids lourd de boxe Vitali Klitschko.

PHOTO BAZ RATNER, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Vitali Klitschko

Premier candidat déclaré à la présidentielle de mai prochain, l'ex-champion du ring est le plus populaire des opposants politiques ukrainiens. Cet ancien poids lourd, qui a déjà vécu en Allemagne, a fondé le parti Oudar - Coup de poing. Principal atout: il n'a aucune tache à son dossier. C'est le «monsieur Net» de la politique ukrainienne. Principale faiblesse: les élites intellectuelles le trouvent simpliste, entre autres parce qu'il ne maîtrise pas bien la langue ukrainienne.

Arseni Iatseniouk... (PHOTO AFP) - image 2.0

Agrandir

Arseni Iatseniouk

PHOTO AFP

Oleg Tiagnibok... (PHOTO REUTERS) - image 2.1

Agrandir

Oleg Tiagnibok

PHOTO REUTERS

Arseni Iatseniouk

Le magazine Focus le décrit comme un «banquier intellectuel». Arseni Iatseniouk a eu la chance de devenir ministre de l'Économie, puis celui des Affaires étrangères, au lendemain de la «révolution orange» de 2004. Il dirige le parti Batkivchtchina (Patrie). Ses atouts: son intelligence et son expérience du pouvoir. Ses faiblesses: son manque de charisme et son arrogance.

Oleg Tiagnibok

Leader du troisième parti d'opposition au Parlement ukrainien, Oleg Tiagnibok dirige le parti d'extrême droite Svoboda - Liberté. Son ultranationalisme fait peur, même s'il l'a édulcoré au fil des ans et qu'il fait preuve d'un sens des responsabilités depuis qu'il a été élu député.

Ioulia Timochenko... (PHOTO AFP) - image 3.0

Agrandir

Ioulia Timochenko

PHOTO AFP

Oleksander Turchinov... (PHOTO  AFP) - image 3.1

Agrandir

Oleksander Turchinov

PHOTO AFP

Ioulia Timochenko

La femme à la tresse blonde a été l'égérie de la «révolution orange» de 2004. Mais elle a aussi contribué au naufrage du pays dans les années qui ont suivi. Rivale politique de Viktor Ianoukovitch, la charismatique ancienne première ministre a passé deux ans et demi en prison pour «abus de pouvoir» et a été libérée dès la chute de l'ex-président. Affaiblie, elle doit aller se faire soigner en Allemagne. Grande patronne du parti Batkivchtchina, elle n'a pas encore donné d'indications sur ses intentions politiques immédiates.

Oleksander Turchinov

Depuis le départ de Viktor Ianoukovitch, c'est Oleksander Turchinov, politicien proche d'Ioulia Timochenko, qui occupe le poste de président par intérim. Politicien conservateur, il a été le premier civil à avoir pris la direction du très influent service de renseignement ukrainien, le SBU, en 2005.

Petro Porochenko... (PHOTO REUTERS) - image 4.0

Agrandir

Petro Porochenko

PHOTO REUTERS

Petro Porochenko

On le surnomme le roi du chocolat ukrainien. L'homme d'affaires très populaire dirige une chaîne de confiseries, mais aussi la 5, seule chaîne télé qui a clairement soutenu le mouvement de protestation ukrainien. Député indépendant, il a déjà servi comme ministre des Affaires étrangères, sous la présidence de Viktor Iouchtchenko, le prédécesseur d'Ianoukovitch.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer