Behring Breivik étudiera les sciences politiques

Condamné à 21 ans de réclusion pour avoir... (PHOTO HEIKO JUNGE, ARCHIVES AP)

Agrandir

Condamné à 21 ans de réclusion pour avoir tué 77 personnes, en juillet 2011, Anders Behring Breivik a déclaré à plusieurs reprises vouloir poursuivre son combat idéologique depuis la prison.

PHOTO HEIKO JUNGE, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tuerie en Norvège

International

Tuerie en Norvège

La Norvège, l'un des pays les plus sûrs au monde, a été frappée le 22 juillet par ses plus lourdes attaques depuis la Seconde Guerre mondiale. Une bombe a d'abord explosé au centre-ville d'Oslo, puis une fusillade a tourné au carnage, sur l'île d'Utoya, près d'Oslo. »

Agence France-Presse
Oslo



L'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik, auteur du massacre d'Utoya, va pouvoir étudier en prison certaines matières de sciences politiques, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Le mois dernier, l'Université d'Oslo avait rejeté une demande d'inscription à un cursus de sciences politiques de Breivik, condamné à 21 ans de prison pour avoir tué 77 personnes en 2011, en faisant valoir qu'il n'avait pas le bagage scolaire nécessaire.

L'extrémiste a alors postulé pour pouvoir étudier certaines matières spécifiques et cela lui a été accordé par l'université.» La législation norvégienne reconnaît à tous les détenus le droit d'avoir des activités et d'étudier », a expliqué à l'AFP Karl Gustav Knutsen, directeur de la prison de Skien (sud-est) où le tueur est actuellement détenu sous un régime de très haute sécurité.

Se présentant comme un « militant nationaliste » luttant contre le multiculturalisme et « l'invasion musulmane » en Europe, Breivik avait tué 77 personnes le 22 juillet 2011 en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo puis en ouvrant le feu contre un camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoya.

« Breivik ne mérite pas de pouvoir étudier quoi que ce soit », a réagi sur Twitter Ingrid Nymoen, une rescapée de la fusillade d'Utoya.

L'extrémiste devra étudier seul dans sa cellule, sans accès à internet.

« C'est de notoriété publique qu'il ne sortira pas de prison et qu'il ne pourra se rendre sur le campus pour étudier », a indiqué Ole Petter Ottersen, recteur de l'Université d'Oslo.

Selon son avocate Vibeke Hein Baera, Breivik a exprimé le souhait d'étudier la théorie politique, la politique internationale et la politique administrative publique, mais devrait se concentrer sur seulement deux de ces matières qui lui donneront droit à des crédits universitaires s'il réussit les examens.

À plusieurs reprises, il a dit vouloir poursuivre son combat idéologique depuis la prison.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer