Le conclave des cardinaux qui éliront le prochain pape devrait pouvoir commencer «à partir du 15 mars», a indiqué mercredi le porte-parole du Vatican, lors d'une conférence de presse après la première apparition publique du pape Benoît XVI depuis l'annonce de sa démission programmée pour le 28 février.

Mis à jour le 15 févr. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le conclave ne peut pas commencer avant le 15 mars, nous pouvons prévoir qu'il débute le 15, le 16, le 17, 18 ou 19», a indiqué le père Federico Lombardi en faisant référence à la Constitution apostolique qui prévoit un délai de 15 à 20 jours pour la convocation du Conclave après un décès ou une démission. Mais « la décision sur la date est du ressort des cardinaux qui seront réunis en congrégations » au Vatican dès le lendemain du départ du pape, selon le père Lombardi.

Le pape Benoît XVI a demandé mercredi aux catholiques du monde entier de «prier pour (lui), pour l'Église et pour le futur pape», lors de l'audience générale hebdomadaire.

«J'ai démissionné en pleine liberté, pour le bien de l'Église», a-t-il assuré, alors qu'il était applaudi avec enthousiasme par quelque 3500 fidèles réunis dans la salle Paul VI au Vatican. Il s'est interrompu, ému : «merci pour votre sympathie. Je vous remercie pour l'amour et la prière qui m'ont accompagné pendant ces derniers jours pas faciles, j'ai senti quasi physiquement la force de cette prière», a dit le pontife de 85 ans, en répétant qu'il part à cause de l'affaiblissement de ses forces.